Chute mortelle en montagne : une adolescente espagnole tombe dans un ravin lors d'une randonnée

L'adolescente âgée de 14 ans était en randonnée en famille quand elle a chuté dans un ravin. Le drame s'est déroulé lundi 1ᵉʳ avril vers 16 heures sur la commune d'Arette dans les Pyrénées-Atlantiques. Son corps a été retrouvé sans vie par les pompiers en fin de journée.

Lors de l'accident, la jeune victime se promenait à pied avec son père sur le plateau de Séguitte, à Arette, dans le Béarn, un secteur montagnard réputé "accidentogène", situé à mille mètres d'altitude.

Le drame a été annoncé par le journal Sud-Ouest ce lundi de Pâques. Selon Pierre Casabonne, le maire de cette commune béarnaise, la victime "a glissé sur une barre rocheuse" dans un "secteur très accidentogène" et chuté de "plusieurs dizaines de mètres".

"Le sentier de randonnée accède au plateau sans difficulté, mais celui-ci est ensuite cerné par des barres rocheuses. Le père n'a sans doute pas mesuré la dangerosité du site. C'est horrible", a détaillé le maire sous le choc.

Alertés par le père, paniqué, une vingtaine de sapeurs-pompiers, une unité héliportée du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) d'Oloron-Sainte-Marie, et une équipe cynophile, ont été mobilisées pour les recherches.

Malheureusement, après reconnaissance de l'hélicoptère Dragon 64, les secours ont retrouvé le corps sans vie de l'adolescente en fin d'après-midi, dans le quartier de Bourdès, près de Lourdios-Ichère, village voisin d'Arette.

La famille de la victime, originaire d'Espagne, était en vacances dans la commune pour le week-end de Pâques et la mère "était restée dans leur gîte" durant la randonnée mortelle. Le père a été pris en charge par les pompiers pour un soutien psychologique.

Les gendarmes PGHM ont ouvert une enquête, compétents pour les accidents en haute montagne, et doivent procéder à des auditions ce mardi 2 avril pour déterminer les circonstances exactes de la chute mortelle de la jeune fille.