"Ils retrouvent leur dignité". Dans le plus grand village Emmaüs de France, les compagnons se reconstruisent en communauté

L'antenne Emmaüs de Lescar abrite aujourd'hui l'une des plus grandes communautés de France de l'association. Fondée en 1982, dix-huit ans après le poignant appel de l'Abbé Pierre en faveur des sans-logis. Une centaine de personnes y vivent, y travaillent et y accueillent le grand public.

"L'Abbé Pierre, c'était l'utopie. C'était croire à fond à quelque chose et se mettre collectivement ensemble pour avancer. C'est sur ces valeurs que le village s'est bâti ici", explique François, l'un des compagnons historiques du site de Lescar.

Des compagnons acteurs de l'évolution des lieux

Face aux Pyrénées et à une dizaine de kilomètres au nord-ouest de Pau, est en effet installée une communauté à part. Y vivent des hommes et des femmes de tous horizons, "arrivés pour certains avec un lourd fardeau" explique le fondateur, Germain Sarhy. "Ici, il est important qu'ils se sentent reconnus. Pour cela, on leur demande de devenir acteurs et auteurs de l'évolution du site. Ils retrouvent ainsi leur dignité à travers l'habitat, l'activité et le culturel".

Côté habitat, les compagnons sont logés dans les nombreux chalets installés le long d'une allée de huit cents mètres. Ces constructions en dur ont petit à petit remplacé les premiers mobil-home, jugés trop énergivores et peut-être aussi moins confortables.

"Vivre dans une maison permet d'être autonome, de pouvoir se reconstruire, d'avoir une vie normale, équilibrée. Les compagnons peuvent accueillir, être chez eux, être reconnus. Tout simplement être des Hommes debout" explique Germain Sarhy.

Une autre partie du village abrite les bénévoles qui viennent de toute l'Europe pour passer une semaine ou plus, afin d'aider au fonctionnement du village. "On loge une centaine de compagnons et parfois jusqu'à trente à quarante bénévoles".

Un village qui bouillonne

Germain est plutôt fier de ce qu'est aujourd'hui sa structure. Au départ, en 1982, l'idée était d'accueillir une vingtaine de personnes, pas plus. "C'est grâce à cette force communautaire qu'a su nous transmettre l'Abbé Pierre que nous sommes devenus l'un des plus gros centres de France avec une dynamique de village".

Un village avec son bistrot licence IV, son restaurant, son épicerie, sa ferme et ses multiples ateliers. De l'électronique au textile, la ferraille, la menuiserie ou encore le luminaire, chacun peut trouver une activité à sa portée et à son goût. 

Le site est aussi apprécié du grand public qui vient donner, recycler, participer à un atelier, profiter du restaurant ou assister aux évènements culturels.

Des concerts mémorables s'y sont tenus avec des têtes d'affiche comme Les Rita Mistsouko, Jane Birkin, Jacques Higelin ou encore Renaud. Derniers en date, les Louise Attaque en juillet 2023.

durée de la vidéo : 00h02mn31s
L'antenne Emmaüs de Lescar abrite aujourd'hui l'une des plus grandes communautés de France de l'association. Fondée en 1982, dix-huit ans après le poignant appel de l'Abbé Pierre en faveur des sans-logis. Une centaine de personnes y vivent, y travaillent et y accueillent le grand public. ©O. Lopez, E. Gonzales

Un film y a même été tourné : "I feel good" de Benoît Délépine et Gustave Kervern avec Jean Dujardin et Yolande Moreau dans lequel auquel ont participé la centaine de compagnons d'Emmaüs.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité