Naissances à répétition au zoo d'Asson, dans le Béarn

Publié le Mis à jour le
Écrit par G.P., avec L. De Casanove, M. Lasbarrères et A. Girardi
Un lémurien au zoo d'Asson, dans les Pyrénées-Atlantiques.
Un lémurien au zoo d'Asson, dans les Pyrénées-Atlantiques. © FTV

Carnet rose au zoo d'Asson ! La nurserie du parc zoologique des Pyrénées-Atlantiques ne désemplit pas depuis plusieurs mois, avec les naissances d'une dizaine de lémuriens, marsupiaux et félins. De bonnes nouvelles, qui soulignent le travail de conservation mené par l'équipe du zoo.

De nouveaux animaux ont fait leur apparition ces derniers mois au zoo d'Asson, dans le Béarn ! Avec les naissances consécutives de lémuriens, marsupiaux et d'un ocelot (félin originaire d'Amérique centrale et du Sud), les effectifs du parc zoologiques se sont bien étoffés, et la nurserie ne désemplit pas.

Des naissances nombreuses, qui constituent autant de récompenses pour le travail de conservation mené par les équipes du zoo d'Asson.

"Si on a autant de succès de reproduction avec des espèces plutôt menacées ou difficiles à reproduire, ce n'est pas par hasard, explique Luc Lorca, le directeur du zoo. C'est tout simplement parce qu'il y a un savoir-faire, et une expérience. Il faut avoir un suivi vétérinaire régulier, et une politique de prophylaxie régulière."

Plusieurs des espèces qui se sont reproduites au cours de ces derniers mois sont en effet menacées d'extinction, telle que le maki roux, une espèce de lémurien endémique de Madagascar.

Menacés par la chasse et la déforestation, les maki roux sont classés "en danger critique d'extinction" sur la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.