• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Pyrénées-Atlantiques : le petit train d'Artouste est à l'arrêt, les salariés sont en grève

Une centaine de personnes sont venues soutenir les salaries grévistes samedi matin à Artouste. / © F3A
Une centaine de personnes sont venues soutenir les salaries grévistes samedi matin à Artouste. / © F3A

Les salariés qui gèrent le fonctionnement du petit train d'Artouste sont en grève pour protester contre leurs conditions de travail et montrer leur inquiétude quant à la prochaine saison hivernale. 

Par Alexandre Muffon Cattin

La télécabine et le petit train d'Artouste sont à l'arrêt, mais ce n'est pas à cause d'une manifestation des cheminots. Une trentaine de salariés d'Altiservice, le gestionnaire, sont en grève. 

Une centaine de personnes sont venues les soutenir samedi matin. Les employés dénoncent des conditions de travail qui se dégradent. "L'outil est moins entretenu qu'avant", regrette Christophe Soulé-Pelé, délégué du personnel (FO).

Du côté de l'entreprise, on assure que les conditions sont respectées. 

 

La station sera ouverte normalement cet hiver



Les commerçants et des élus sont aussi venus soutenir les grévistes. "Si la station va mal, toute la vallée va mal", selon Gilles Vignau président de l'association Renouveau Val d'Ossau.

La protestation porte aussi sur l'inquiétude des salariés quant à l'ouverture de la station sur la prochaine saison hivernale. Cette crainte fait écho au bras de fer qui a opposé le gestionnaire à la mairie de Laruns qui est propriétaire des lieux.

Initialement, Altiservice ne voulait ouvrir Artouste que durant les vacances scolaires l'année dernière. L'idée a depuis été abandonnée, et le site sera bien ouvert durant tout l'hiver.

Mathieu Adnot, directeur de la station, était sur place pour rassurer les protestataires.

 

Sur le même sujet

Convention Education nationale - Seaska

Les + Lus