Après l'agression mortelle au centre d'accueil pour demandeurs d'asile de Pau, Gérald Darmanin s'est rendu au CADA

Ce vendredi, l'un des chefs de service du CADA, le centre d'accueil pour demandeurs d'asile de Pau est mort. Il aurait été agressé au couteau. Un Soudanais a été placé en garde à vue pour assassinat. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin était sur place cet l'après-midi. 

© Nicolas Ransom

L'agression s'est déroulée ce vendredi matin vers 11h au CADA, le centre d'accueil pour demandeurs d'asile Isard COS à Pau, en Béarn. Selon le communiqué du procureur de la République, un individu s'est présenté dans les locaux administratifs. Il voulait rencontrer le chef de service du pôle asile. Mais les employés du centre ont entendu des cris et alerté la police. A son arrivée, la victime gisait au sol, poignardée à plusieurs reprises, essentiellement sur le thorax.

 

Communiqué du Parquet de Pau

La BAC de Pau a alors interpellé un suspect. Un Soudanais de 37 ans en France depuis plusiers années sous le statut de demandeur d'asile précise Christophe Labarthe, du syndicat Unité SGP Police 64.

Selon lui, l'homme était convoqué pour se voir notifier qu’il allait être débouté de son droit d’asile suite à une agression au couteau en 2017 pour laquelle il avait exécuté une peine de prison. 

durée de la vidéo: 00 min 16
ITW de Christophe Labarthe

Le communiqué du procureur de la République confirme que l'homme était connu de la justice. "Son dossier judiciaire fait apparaître deux condamnations exécutées pour des faits de violence commis en 2017".  

En ce début d'après-midi, le périmètre n'était pas bouclé mais la police était toujours sur place ainsi que les services de pompes funèbres. 

© Nicolas Ransom

L'enquête qui a été confiée à la sûreté départementale du commissariat de Pau devra préciser le "déroulement exact des faits et les motivations du passage à l'acte" indique le parquet. Le mis en cause a été placé en garde à vue pour assassinat. 

Sur les réseaux sociaux, Gérald Darmanin le ministre de l'Intérieur a très vite réagi à "cette dramatique agression". Il annonçait qu'après avoir échangé avec le maire de Pau, François Bayrou, il se rendrait cet après-midi sur les lieux pour rencontrer les personnels de l'association et les élus. 

Comme promis, Gérald Darmanin est arrivé vers 17h au CADA de Pau. 

durée de la vidéo: 00 min 25
Arrivée en images de Gérald Darmanin au CADA de Pau

Il a voulu exprimer sa solidarité aux habitants de Pau "meurtris" et à cette structure qui "fait un travail admirable sur tout le territoire national, à ses collaborateurs, à ses bénévoles et une pensée bien évidemment à la famille de la victime". 

 

A ses côtés, François Bayrou a également pris la parole : 

C'est leur vie, de les prendre en charge et de les aider. Et c'est par l'un d'entre eux que leur collègue et ami a perdu la vie. C'est un double choc. Et les visages et les yeux m'ont dit beaucoup dans la rencontre que nous avons eue avec eux. Et c'est un choc pour la ville parce que c'est une association  qui, discrètement, joue un grand rôle.

Réaction de Gérald Darmanin et de François Bayrou

Situé Cours Léon Bérard, à Pau, le CADA dispose de 50 lits destinés aux demandeurs d'asile dans l'attente de l'étude de leur dossier que le centre héberge et accompagne dans leurs démarches administratives. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers