Zones défavorisées : mobilisation des agriculteurs des Pyrénées-Atlantiques ce mardi

Nouvelle manifestation des agriculteurs à µPau ce mardi 13/02/18. / © JF Géa
Nouvelle manifestation des agriculteurs à µPau ce mardi 13/02/18. / © JF Géa

Comme jeudi dernier, les agriculteurs béarnais manifestent à Pau ce mardi matin. Des barrages filtrants ralentissent les principales entrées de la ville. Le gouvernement n'a pas revu sa copie sur les zones défavorisées, ce que réclamaient les syndicats agricoles.

Par Hélène Chauwin

Les deux syndicats majoritaires en Béarn appelaient donc à une nouvelle opération escargot, la FDSEA et JA

Ce mardi matin, selon eux, 120 à 150 tracteurs sont mobilisés contre une centaine jeudi dernier. Des barrages filtrants sont installés au niveau des quatre ronds points stratégiques à l'entrée de la ville. 


Manifestation des Agriculteurs à Pau
Selon les syndicats qui appelaient à ce mouvement, 120 à 150 tracteurs ont pris position autour des 4 ronds points à l'entrée de la ville.  - France3 Pau Sud Aquitaine


Demain, mercredi, le gouvernement devrait présenter la carte définitive des zones défavorisées. L'Union européenne a demandé à la France de revoir la carte actuelle de ces zones, qui détermine notamment le versement l'ICHN hors montagne, une aide à laquelle est consacrée chaque année un peu plus d'un milliard d'euros.

Au total, 3.555 communes supplémentaires intégreront la nouvelle carte qui doit remplacer à partir du 1er janvier 2019 la carte actuelle, datant de 1976, et qui compte 10.429 communes, indique le ministère de l'Agriculture.

Nicolas Sarthou, secrétaire général des Jeunes agriculteurs des Pyyrénées-Atlantiques était en direct dans notre journal ce midi. Selon lui, ces aides liées aux zones défavorisées représentent  4 millions d'euros et concernent 1200 exploitants dans les Pyrénées-Atlantiques. Elles ne permettent pas de "vivre" mais "compensent" les pertes liées à un handicap naturel de type terrain en forte pente.

Pour l'instant, 154 communes sont éligibles. Les JA espèrent pouvoir intégrer à la liste une 50e de plus, notamment au Nord-est du département. Il affirme la volonté des agriculteurs de maintenir la pression tant qu'ils n'auront pas été entendus.


Nicolas Sarthou JA 64


Sur le même sujet

Nicolas Sarthou JA 64

Près de chez vous

Les + Lus