• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Renaud Lavillenie organise le “All stars perche” à Clermont-Ferrand

Renaud Lavillenie à Lausanne le 9 juillet 2015. / © afp
Renaud Lavillenie à Lausanne le 9 juillet 2015. / © afp

Renaud Lavillenie, recordman du monde de la perche (6,16 m), a annoncé à Pékin avant le début des Mondiaux d'athlétisme (22-30 août), qu'il organiserait les 20 et 21 février 2016 la première édition des "All stars perche" dans sa ville d'adoption de Clermont-Ferrand.

Par C.H avec AFP

Le champion olympique, charentais d'origine, sera le directeur de l'événement masculin-féminin, qui débutera dès le jeudi 18 février, avec des initiations à la Maison des sports.


Le soutien de Sergueï Bubka

Renaud Lavillenie, âgé de 28 ans, a été adoubé par l'Ukrainien Sergueï Bubka qui sera le directeur du comité d'organisation des "All stars perche". Prédécesseur de Lavillenie sur les tablettes de la marque planétaire (6,15 m), Bubka avait organisé pendant deux décades les "Stars de la perche" à Donetsk, avant que la guerre dans la partie orientale prorusse du pays ne mette fin à la compétition annuelle.
C'est d'ailleurs dans l'enceinte de Donetsk, endommagée depuis par les combats, que Lavillenie avait battu le record du monde le 15 février 2014.


Encore très loin de sa fin de carrière

Le perchiste cognaçais et Clermontois d'adoption, 28 ans, a néanmoins précisé qu'il était encore "très loin de (sa) fin de carrière".
S'agit-il seconde carrière en parallèle, d'un début de reconversion?
"C'est déjà une ambition que j'avais depuis deux ans. C'est aussi commencer l'après-carrière, à se faire plaisir. Je me suis inspiré de ce que faisait Sergueï Bubka à Donetsk, où j'ai fait le record du monde (le 15 février 2014, ndlr) et ça donne de bonnes idées. C'est pourquoi je suis très content de l'avoir derrière moi.

Je suis très loin de ma fin de carrière. Sergueï a commencé à organiser son meeting en 1990 et il a sauté encore dix ans. C'est intéressant d'avoir une activité parallèle et de contribuer à de bons projets, d'avoir un vecteur en terme d'image".


"Quand on organise et qu'on participe, c'est encore plus fort."
Avec un programme de 4 jours, est-ce également une fête de la perche?
"En fait, c'est de pouvoir échanger sur la perche pendant plusieurs jours. L'événement principal sera le dimanche après-midi (21 février) avec le concours international (messieurs et dames). Mais avant cela il y aura plein d'organisations, à commencer par la découverte le jeudi pour les scolaires, les universitaires de la région.
Le samedi, il y aura huit concours avec les meilleurs Français dans chaque catégorie. Le dimanche matin, un séminaire avec des anciens. Pour faire en sorte que la famille grandisse."



Sur le même sujet

Abatoir de Confolens

Les + Lus