Brexit : incertitudes pour les Britanniques de Poitou-Charentes

Ces britanniques se posent des questions sur leur avenir : comment le préparer sans visibilité pour l'après-Brexit ? / © France 3
Ces britanniques se posent des questions sur leur avenir : comment le préparer sans visibilité pour l'après-Brexit ? / © France 3

Les Britanniques venus s'installer en France craignent de perdre leurs droits à la mise en application du Brexit. Matthew Lodge, l'un des appuis de l'ambassadeur en France tente de les rassurer. 

Par Claire Courbet

Quel avenir après le Brexit ? C'est la question que se posent les Britanniques venus s'installer en Poitou-Charentes. «C'est difficile d'envisager l'avenir, de savoir comment nous allons vivre ici si nous ne connaissons pas encore les aides dont nous allons bénéficier» dit Joe Byrne, expatrié depuis 11 ans. 

Ce Britannique n'est pas le seul à s'inquiéter. Les près de 40 000 Britanniques installés en Nouvelle-Aquitaine se demandent comment ils devront s'organiser pour gérer leurs frais médicaux ou leurs pensions de retraites par exemple. Certains envisagent même de demander la nationalité française pour faciliter leurs démarches. En 2016, 1 363 Britanniques établis en France ont demandé la nationalité française indique Le Monde, contre 385 en 2015.

Pour chercher des réponses à leurs questions, ils sont venus rencontrer Matthew Lodge, l'un des appuis de leur ambassadeur en France, qui fait un tour de France à la rencontre de ses ressortissants. Ce lundi à Civray dans la Vienne, il a tenté de les rassurer sans pour autant apporter de réponses précises à leurs questions. «Nous essayons de trouver une solution avec mes collègues à Bruxelles qui va garder le meilleur, protéger nos intérêts en commun et maintenir les droits pour les citoyens britanniques en France» a-t-il déclaré. 


 

A lire aussi

Des vélos haut de gamme made in Creuse

Les + Lus