Jean Castex à Châtellerault pour parler emploi et recrutement

Le Premier Ministre et la ministre du Travail et de l'Emploi sont à Châtellerault pour lancer un plan d'investissement dans les compétences. En clair il s'agit de favoriser la relance de l'emploi alors que l'économie redémarre après la pandémie.

Avec un objectif de croissance à 6%, la France peine pourtant à recruter et le chômage est à 8,8%. Un paradoxe qui se traduit de façon très claire dans les entreprises de BTP, par exemple, qui n'arrivent pas à recruter. C'est pour tenter de résoudre cette équation que le Premier Ministre vient lancer à Châtellerault un plan d'investissements dans les compétences.  

Le Premier Ministre vient avec des propositions et envisage une action en trois temps. D'abord poursuivre la réforme de l'assurance chômage, très contestée par les syndicats, mais qui doit selon lui permettre d'arbitrer entre le chômage et l'emploi en faveur du travail.

Autre volet, l'attractivité des métiers. De nombreuses voix s'élèvent pour réclamer l'ouverture de négociations salariales dans de nombreux secteurs pour rendre les métiers plus attractifs. La balle est dans le camp du patronnat selon le gouvernement. L' État avec la politique du "quoi qu'il en coûte" a été présent auprès des patrons, des artisans, des commerçants pendant la crise, à eux aujourd'hui de se mobiliser pour attirer les demandeurs d'emploi avec de meilleures rémunérations et conditions de travail. Dans les colonnes de nos confrères des Échos ce lundi, Jean Castex explique que le gouvernement invite les branches professionnelles à "ouvrir des négociations sur les salaires, a fortiori quand quand ils sont inférieurs au SMIC." Des négociations ont déjà commencé dans plusieurs secteurs comme les transports, le commerce, ou la propreté.

Dernier volet de ce plan d'investissement, l'aide à la formation professionnelle avec une enveloppe de 1,4 milliards d'euros sur deux ans. 900 millions pour 2021 et 500 millions l'année prochaine.

Ce lundi matin à Châtellerault, le chef du gouvernement et l'ancienne préfète de la région Poitou-Charentes, Élisabeth Borne, ont visité le Centre de Formations Professionnelles pour Adultes, Jean Castex doit ensuite détailler son plan d'investissements dans les compétences.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique économie emploi