À Coussay-les-Bois, les opposants à la ferme des 1.000 taurillons restent mobilisés

À Coussay-les-Bois dans la vienne, les opposants au projet de ferme des 1.000 taurillons ne s'avouent pas vaincus. Même si la cour d'appel de Bordeaux a donné raison au promoteur le mois dernier, ils envisagent de saisir le Conseil d'État.

Le site où devrait être construite la ferme des 1.000 taurillons
Le site où devrait être construite la ferme des 1.000 taurillons © France Télévisions

Les travaux n'ont pas encore commencé, mais déjà des haies ont été rasées sur le site où devrait se construire la ferme des 1.000 taurillons et une usine de méthanisation à Coussay-les-Bois. Les oppoosants à ce projet ont perdu une bataille, mais ils ne pensent pas avoir perdu la guerre. La cour d'appel de Bordeaux a donné raison au promoteur du projet le mois dernier. Elle a délivré les permis de construire et l'autorisation d'exploitation. Autant dire que les travaux peuvent désormlais commencer pour ériger trois immenses hangars et une usine de méthanisation.

Le collectif des opposants ne s'avoue pas vaincu

Pour tenter d'éviter le début du chantier, le collectif des opposants a décidé de saisir le Conseil d'État. D'ici à la fin février si les avocats valident la démarche d'un point de vue juridique, la saisine devrait être être déposée. Pour les membres du collectif, c'est certes une arme, mais ce n'est pas le terrain sur lequel ils souhaitaient se battre.

C'est désolant de se battre sur une histoire de procédure, ça n'a rien de tellement intéressant. Nous on préfère se battre sur le fond, sur le type d'agriculture que l'on veut, sur la dénonciation de cette ferme.

François Bigot, Porte-parole du collectif des opposants à la ferme de Coussay-les-Bois

Pour financer cette action, le collectif des opposants devrait créer une cagnotte en ligne.

Reportage de Marine Nadal, Thomas Chapuzot et Thierry Cormerais

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement agriculture économie justice société