• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

L'agriculture en mode 2.0 : un exemple dans la Vienne

Le travail des agriculteurs peut de plus en plus s'appuyer sur les smartphones et leurs applis mobiles. / © France 3 Poitou-Charentes
Le travail des agriculteurs peut de plus en plus s'appuyer sur les smartphones et leurs applis mobiles. / © France 3 Poitou-Charentes

De plus en plus d'agriculteurs utilisent le smartphone et ses applications pour travailler. Connectés pour surveiller les animaux ou encore semer des céréales, 80 % d'entre eux utilisent le numérique au quotidien.

Par Coralie Roland

Des drones pour analyser l'état des cultures, des sondes au milieu des champs pour mesurer la quantité d'eau dans le sol, des vaches équipées de bracelets électroniques, voici l’éventail des applications numériques disponibles pour l'agriculteur branché.

Nous avons rencontré à La Chapelle-Bâton, dans le Sud Vienne Cédric Caillé. Depuis un an et demi, cet exploitant agricole ne quitte plus son smartphone où toutes ses données sont enregistrées. Un rencontre signée Anne-Marie Baillargé, Antoine Morel et Martin Sitaud : 
L'agriculture en mode connecté : un exemple dans la Vienne
Un reportage d’A-M Baillargé, A. Morel et M. Sitaud avec les interviews de Cédric Caillé, agriculteur connecté installé à la Chapelle-Bâton (86) et de Thibaud Deschamps, ingénieur régional de l’Institut Arvalis

70% des agriculteurs utilisent des applications sur smartphone. Il en existe 500. Des ingénieurs travaillent sur le développement de l'agriculture connectée, en étudiant investissement et rentabilité. Bémol, et de taille, au développement de ces pratiques en France : notre territoire compte encore beaucoup de zones blanches, là où le réseau est médiocre, quand il existe.

La ferme de demain entièrement connectée et automatisée, de l'étable au tracteur, existe déjà : c'est en Grande Bretagne qu’il faut aller la chercher.


Sur le même sujet

G7 à Biarritz : les avocats aussi sont mobilisés

Les + Lus