Blackface dans un restaurant à Poitiers : "Cela fait un mois que je ne dors plus. À l'heure actuelle, une psychologue m'accompagne dans cette épreuve"

Publié le Mis à jour le
Écrit par JC

En mai dernier, la vidéo du blackface au restaurant Senza Nome à Poitiers a été virale. Harcelé, le restaurateur sort du silence, il aurait été intimidé par les policiers municipaux. Après ses déclarations, le stage a été suspendu temporairement.

Les faits se sont déroulés en mai dernier, lorsque la vidéo du blackface d'une policière municipale a été virale sur les réseaux sociaux. Grimée en noir et vêtue d'une tenue en "madras" tissu antillais, on la voit faire une imitation devant une table au restaurant Senza Nome à Poitiers. Depuis le restaurateur a essuyé une vague de critiques sur la page Google de son restaurant et des intimidations de la part des policiers. 

La formation 15 est venue me demander de me taire, de ne plus en parler. Ils m'ont pris à part en commandant des bières, ils m'ont demandé le silence.

Mickael Taylor, Gérant du restaurant

"Cela fait un mois que je ne dors plus. À l'heure actuelle, une psychologue m'accompagne dans cette épreuve. Je suis encore très affecté surtout par le manque de soutien de la future promotion de la police municipale, ils m'ont reproché d'avoir dit qu'ils étaient là" explique Mickael Taylor, gérant du restaurant de la Senza Nome. 

Qu'est-ce que le Blackface ? 

Le Blackface est une pratique raciste qui vise à se grimer le visage en noir. Elle est issue du XIX e siècle lorsqu'il fallait exhiber les Noirs pour divertir les blancs, lors des ventes d'esclaves noirs. En France des personnalités publiques comme le footballeur Antoine Griezmann avait enflammé la toile avec son blackface " en hommage aux basketteurs des Harlem Globetrotters". 

Le stage des policiers municipaux à Poitiers a été temporairement suspendu, le gérant lui a déposé plainte sans aucune suite selon lui.