Buxerolles : limitation à 30 km/h à partir du 30 novembre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christine Hinckel .

Le 30 novembre, ce sera 30 km/h à Buxerolles. La très grande majorité du réseau routier de la troisième ville du département, en périphérie de Poitiers, va passer à une limitation de la vitesse à 30 km/h. Une première dans la Vienne.

A partir du 30 novembre, la vitesse de référence sera 30 km/h. Le 50 km/h deviendra l'exception et ne concernera que quelques axes majeurs et traversants de la ville comme les rues du sentier, de Chamby, des Deux-Communes ou du Planty sur sa partie haute et les avenues de la Liberté et De Gaulle. Sur ces axes, "où le flux de voitures est plus important déjà, nous avons pensé qu'il serait un peu ridicule de tout mettre à 30 tout de suite" reconnait Christine Marciniak, adjointe au développement durable.



Avoir "une ville apaisée"

Floirac, Rochefort ou Aytré en Charente-Maritime ont déjà adopté cette limitation de vitesse pour les automobilistes mais dans la Vienne, Buxerolles est la première commune à le faire. Une décision motivée par des préoccupations environnementales et de quiétude pour la ville.

"Notre préoccupation première, c'est d'avoir une ville apaisée, pratiquée notamment par des piétons et des vélos. Donc, on veut développer ces cheminements à pied" explique Jean-Louis Chardonneau, le maire de Buxerolles.

Une campagne d'information a débuté auprès des habitants de la commune qui apprécient diversement cette mesure jugée trop radicale par certains et nécessaire pour d'autres.



Le reportage à Buxerolles d'Ingrid Gallou, Thomas Chapuzot et Alexia Rouy :



durée de la vidéo: 01 min 43
Reportage d'Ingrid Gallou, Thomas Chapuzot et Alexia Rouy Intervenants : Jean-Louis Chardonneau, maire de Buxerolles et Christine Marciniak, Adjointe au développement durable










Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité