L'auteur présumé des agressions dans les bus de Buxerolles interpellé

Selon nos informations, l'agresseur présumé des conducteurs de bus à Buxerolles a été arrêté ce vendredi 15 octobre, à 15 heures. Il avait attaqué plusieurs agents de la société Vitalis. La dernière agression en date, jeudi 14 octobre, a entraîné le droit de retrait très suivi.

D'après nos informations, l'auteur des multiples agressions contre les chauffeurs de bus Vitalis a été arrêté ce vendredi 15 octobre. Il avait de nouveau attaqué un conducteur, la veille, à Buxerolles (Vienne). En réaction, ses collègues ont exercé leur droit de retrait. Le mouvement reste très suivi par les agents. Plusieurs lignes de bus de Poitiers sont à l'arrêt.

Débrayage massif

Après l'agression de ce jeudi 14 octobre, une réunion de crise s'était tenue chez Vitalis. Dans un premier temps, les employés n'ont pas cessé le travail. La situation a changé, ce vendredi 15 octobre. Certains conducteurs ont décidé d'exercer leur droit de retrait. 

Les salariés se sont de nouveau réunis devant l'entrée du siège de Vitalis, à Poitiers. Le directeur général de la société de transport est venu à leur rencontre. Selon un des agents participant au débrayage, la direction apporte une réponse inadaptée à la situation. Plusieurs agents du transporteur ont rapporté avoir été agressés par ce même individu, ces derniers mois.

Un agresseur connu de la police

L'auteur des faits est déjà connu des services de police. Il ressort que l'agresseur présumé s'en est déjà pris plusieurs fois au matériel et aux conducteurs de VitalisLes gardiens de la paix ont pu l'identifier sur les caméras de surveillance du bus. 

À la suite de cette agression du 14 octobre, l'agent attaqué a dû être pris en charge par les secours. Il a été transporté à l'hôpital pour être examiné, et en est ressorti un peu plus tard. Ce conducteur avait ensuite déposé plainte. 

Une nouvelle agression que la communauté urbaine du Grand Poitiers a condamné, dans un communiqué.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police sécurité société transports économie