Le chanteur Nicolas Moro enregistre un clip avec Sanseverino pour son nouvel album "Des traits en commun"

Publié le Mis à jour le
Écrit par LG / HA

L’artiste poitevin Nicolas Moro a tourné un clip vidéo en duo avec Sanseverino. Son nouvel album "Des traits en commun" comprend 5 titres en duo. Nous avons assisté au tournage de l'un des clips vidéo avec le chanteur Sanseverino.

Tout savoir sur les mondiaux de pelote basque : Championnats du monde de Pelote Basque 2022

Nicolas Moro a tourné le clip de sa chanson "Du mal à se taire" aux côtés de Sanseverino, dans le musée d'Art Populaire à Migné-Auxances. Son 4e album comprend cinq titres, tous interprétés en duo.

J’ai souhaité faire un disque avec d’autres chanteurs. Parfois, quand on est tout seul, on s’ennuie.

- Nicolas Moro, chanteur auteur-compositeur

L'artiste né à Montmorillon se révèle grâce au groupe poitevin Opa Tsupa dont il écrit la quasi-totalité des titres, avant de se lancer en solo en 2015. Dans son nouvel opus "Des traits en commun", le musicien nous offre une plongée dans le siècle dernier, entre swing et blues.

C’est un plaisir de travailler avec ce gars que je connais depuis longtemps et que j’ai redécouvert il y a peu de temps. J’aime bien son univers et son humour.

- Sanseverino, chanteur auteur-compositeur

Voir les coulisses du tournage du clip de Nicolas Moro avec Sanseverino



Son seul clip déjà disponible est celui qu’il a fait en duo avec Nicolas Jules pour "Le fossoyeur", une reprise de Georges Brassens. D’autres artistes font partie du projet ; Nicolas Jules, Eric Toulis, Sanseverino, Boule, Wally.

Voir le clip de Nicolas Moro & Nicoles Jules : Le fossoyeur (Georges Brassens)



La sortie de l’album « Nicolas MORO en duo’s » est prévue courant novembre.Nicolas Moro débute la guitare à 12 ans en découvrant le rock. Il s’intéresse rapidement aux origines de cette musique et se passionne alors pour le blues et la musique noire américaine qui deviendront ses influences principales. A la fin des années 90, il co-fonde Opa Tsupa, quintette avec lequel il parcourt les routes et devient professionnel. Il écrit la quasi totalité des titres du groupe et s’initie à d’autres instruments (banjo, mandoline, lap steel...) afin de mélanger les styles qui lui sont chers : jazz manouche, western swing, chanson et qui deviendront la signature sonore de cette formation aujourd’hui référence du genre.

Il se produit en homme-orchestre de country-blues sous le nom de : « Stompin’Joe » et joue également dans de nombreux orchestres aux répertoires divers (Musette, Calypso, Mandoline napolitaine).

En 2017 paraît chez Cezame Music Agency, l'album : " Folk Blues" un disque qui regroupe plusieurs de ses compositions instrumentales aux côtés de celles de Jean Jacques Milteau, Manu Galvin et Chris Lancry.

En 2015 avec la fin de Opa Tsupa, Nicolas Moro décide d’écrire un nouveau répertoire de chansons en réservant plus de place à ses talents de paroliers et de les présenter au public soit, en s’accompagnant seul à la guitare, soit en trio avec Éric Sansiquet à la contrebasse et Alban Mourgues à la batterie.

Il tourne des clips vidéo (Le Montmorillon swing, Le destin des affreux...), multiplie les concerts et enregistre un premier album : « L’amour est un oiseau volage » (coup de cœur des médiathèques de Paris) qui sort en 2018.

En 2019 il enregistre un disque 5 titres : « Des traits en commun » avec d’autres auteurs-compositeurs-interprètes dont il se sent proche : Sansévérino, Éric Toulis, Nicolas Jules, Boule et Wally.

(Source : nicolasmoro.com)
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité