Le Confort Moderne de Poitiers se dévoile à deux mois de sa réouverture

La Cour commune du Confort Moderne / © France 3 Poitou-Charentes - C. Roland
La Cour commune du Confort Moderne / © France 3 Poitou-Charentes - C. Roland

Le Confort Moderne rouvrira ses portes le 16 décembre prochain. Une visite était organisée ce mardi pour la presse, avec un accent plus prononcé sur l'architecture. Créé en 1985, le lieu est fermé pour travaux depuis le 13 février 2016. Suivez nous !

Par Coralie Roland

Dans ce projet de rénovation, l'architecte Nicole Concordet, qui a beaucoup travaillé à la rénovation de lieux culturels, a voulu générer une fluidité entre les différents espaces qui composent le Confort Moderne : deux salles de concerts, des loges, une grande salle d'exposition, des résidences d'artistes, une fanzinothèque, des salles de répétition, des locaux techniques et de stockage...

De la fluidité tout en gardant le caractère un peu industriel du site, qui accueillait autrefois des entrepôts pour de l'électroménager. Les espaces sont ouverts, décloisonnés. Nicole Concordet l'explique volontiers : "il fallait répondre à un besoin spatial, le site arrivait aux limites du possible." Les activités qui ont animé ces murs pendant 30 ans se sont multipliées, diversifiées, des usages sont nés mais tous n'avaient pas forcément d'espace dédié. Ce nouvel établissement remédie à ce problème, tout en conservant l'esprit de ce lieu culturel important de Poitiers.

La visite commence par la cour commune qui dessert différents lieux stratégiques : la Fanzinothèque, les salles de concert, le restaurant, le disquaire, l'Entrepôt-Galerie... 

En voici quelques images : 

Dans ce projet, le toit a une importance particulière : il lie les espaces, marque l'histoire du lieu avec ses charpentes métalliques. Il apporte un plus en matière d'étanchéité, d'isolation mais aussi de visibilité du site dans le quartier du Faubourg du Pont Neuf.

A deux mois de la réouverture, le chantier touche vraiment à sa fin.

La principale salle de concert, d'une capacité de 800 personnes est déjà bien avancée. Pour ceux qui ont fréquenté le lieu avant travaux, le plafond a été réhaussé de deux mètres pour un meilleur confort des groupes, des spectateurs, et des coursives installées pour les artistes. De là, ils peuvent aller dans les loges, les salles de répétition ou dans leur chambre, sans passer par le hall traversant du batiment en rez-de-chaussée. 

Une deuxième salle de concert, le club, a elle une capacité de 250 personnes. 

Le directeur du Confort Moderne Yann Chevallier précise : "Les usages existaient, ils ont dorénavant des espaces, des outils pour exister." C'est le cas par exemple des résidences d'artistes. Jusqu'à maintenant, les artistes en résidence au Confort Moderne étaient hébergés ailleurs. Il y aura désormais 12 chambres disponibles sur le site. Le jardin devient accessible, il ne l'était jusque là qu'à titre ponctuel. 

Des espaces d'exposition rénovés

La particularité du Confort Moderne, c'est d'allier musique et art contemporain. Cette dualité a fait partie intégrante du projet de rénovation. Deux salles d'exposition seront ouvertes à la création contemporaine. Une "petite" de 200m², modulable, accueillira des expositions, des ateliers, des projections de films, au nom d'une mission d'éducation et de recherche que cultive le Confort Moderne. La seconde, d'une surface de 1000m², a conservé sa superficie d'avant travaux : c'est l'Entrepôt-Galerie.


La Fanzinothèque sort des cartons

"La BNF des publications sans ISBN" : Yann Chevallier qualifie ainsi la Fanzinothèque, une institution, qui retrouve peu à peu ses rayonnages à l'entrée du Confort Moderne. "C'est une histoire culturelle et graphique non officielle des 30 dernières années", explique-t-il. Il semblerait même que le fanzine revienne dans notre société, malgré l'ère numérique, un peu à l'image des vinyles.


Rendez-vous le 16 décembre

C'est à cette date, de 14h à 15h, que sera inauguré le nouveau Confort Moderne : 90 artistes seront réunis, 15 concerts et trois expositions organisés. "Tous les espaces seront activés à cette occasion", se félicite Yann Chevallier. Nous aurons sans nul doute l'occasion d'en reparler. La liste des artistes présents est d'ores et déjà disponible sur le site du Confort Moderne.

Réouverture prévue le 16 décembre 2017 / © France 3 Poitou-Charentes - C. Roland
Réouverture prévue le 16 décembre 2017 / © France 3 Poitou-Charentes - C. Roland

 

Côté finances

Le coût global de ce projet de rénovation s’élève à 8 millions d’euros, répartis entre plusieurs financeurs : 

  • Ville de Poitiers : 5,7 millions d’euros
  • Région Nouvelle-Aquitaine : 1 million d’euros
  • État : 800 000 euros
  • Département de la Vienne : 500 000 euros

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Haute-Vienne : les arboriculteurs cherchent des saisonniers pour la récolte des pommes

Les + Lus