Coronavirus. 35 personnes testées positives au Covid 19 sur l'aire des gens du voyage de Pressac dans la Vienne

Après un premier cas de Covid-19 enregistré fin mars, ce sont aujourd'hui 35 personnes qui ont été testées positives sur l'aire d'accueil des gens du voyage de Pressac, dans le sud Vienne. C'est à l'heure actuelle le seul foyer épidémique du département de la Vienne.

35 personnes de la communauté des gens du voyage sont touchées par le Covid-19 sur l'aire d'accueil de Pressac dans le sud de la Vienne.
35 personnes de la communauté des gens du voyage sont touchées par le Covid-19 sur l'aire d'accueil de Pressac dans le sud de la Vienne. © T.Chapuzot/ France Télévisions
Un premier cas de Covid-19 a été détecté à la fin du mois de mars dans la communauté des gens du voyage installée à Pressac dans le sud du département de la Vienne. Aujourd'hui, ce chiffre a considérablement augmenté et ces derniers jours, 35 cas ont été détectés. 
Huit familles sont désormais confinées dans leur caravane sur l'aire d'accueil de Pressac où elles doivent rester. Elles sont prises en charge au niveau médical mais aussi alimentaire. Chaque semaine, un agent de la commune dépose un colis alimentaire pour chacune d'entre elles. La communauté de commune Vienne Gartempe qui gère l'aire d'accueil est en relation avec l'Agence Régionale de Santé et la sous-préfecture. Elle a décidé de laisser l'accès à l'eau et à l'électricité gratuit pour toutes les familles confinées.

Rester ce n'est pas leur choix aujourd'hui, c'est une mesure de sécurité. Il faut qu'on puisse les aider au jour le jour. 
- Gisèle Jean, Vice-présidente de la communauté de commune Vienne Gartempe


Les familles testées négatives installées à Availles-Limouzine

Pour les préserver, une quizaine de personnes qui ont été testées négatives ont été installées dans la commune voisine d'Availles-Limouzine. En début de semaine, la préfecture de la Vienne a réquisitionné le stade de football pour en faire une aire d'accueil provisoire.
Les familles ont accès aux équipements sanitaires du stade et sont confinées dans leur caravane. Une seule personne à la fois est autorisée à aller faire les courses dans le bourg. Tous ont laissé un ou plusieurs membres de leur famille à Pressac et s'inquiètent pour eux. Chacun ici se demande comment l'épidémie a pu se propager aussi vite parmi la communauté.

Le premier cas sur l'aire d'accueil, c'était le grand-père de mon conjoint. Il l'a peut-être attrapé à l'hôpital puisqu'il est sous dialyse et après sa femme l'a attrapé. On a évité d'être en contact donc on ne sait pas comment autant de personnes ont pu être contaminées. C'est un choc d'autant que personne n'a de symptôme.
Anaëlle Havas

Une famille installée sur le terrain de foot d'Availles-Limouzine se réunit pour chanter.
Une famille installée sur le terrain de foot d'Availles-Limouzine se réunit pour chanter. © Thomas Chapuzot/ France Télévisions


Pas de dérogations pour les déplacements

Les gens du voyage, comme le reste de la population française, doivent respecter le confinement et ne sont pas autorisés à se déplacer par la Délégation interministérielle à l'hébergement et à l'accès au logement (DIHAL) . Les préconisations édictées le 27 mars par le gouvernement sont strictes et précisent que les déplacements des gens du voyage n’entrent pas dans l’un des cas de dérogations du décret du 23 mars 2020 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire.
"Ils doivent rester confinés dans leur domicile (leur caravane), là où il est, et ils ne sont autorisés à en sortir que pour les motifs prévus au décret. Ils ne sont pas autorisés à changer d’aire de stationnement et doivent rester sur celle sur laquelle ils se trouvent." 

Mais dans quelques semaines, les grands rassemblements religieux auxquels les gens du voyage participent vont commencer. Ces familles aujourd'hui dans la Vienne étaient attendues dans le Loiret. La communauté de communes Vienne Gartempe a interrogé l'Etat sur la conduite à tenir, pour l'instant aucune réponse ne leur a été donnée.

Si les consignes n'arrivent pas. On restera sur les modalités du confinement. Nous avons un nombre important de cas sur cette aire de Pressac, il n'est pas question de laisser les gens sortir tant que l'ARS n'en a pas donné la possibilité.
- Gisèle Jean, Vice-présidente de la communauté de commune Vienne Gartempe

Pour l'instant, la communauté de communes Vienne Gartempe et la mairie de Pressac essaient d'apporter leur aide aux personnes malades et de rassurer les habitants du bourg situé à deux kilomètres de l'aire d'accueil.
 
35 personnes atteintes par le Covid-19 sur l'aire d'accueil des gens du voyage à Pressac






 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société gens du voyage
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter