• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Indy Car : Simon Pagenaud en pole position pour les 500 miles d'Indianapolis

Simon Pagenaud remporte la pole position pour la 103e édition des 500 miles d'Indianapolis qui aura lieu le 26 mai. / © EDWIN LOCKE/UPI/MAXPPP
Simon Pagenaud remporte la pole position pour la 103e édition des 500 miles d'Indianapolis qui aura lieu le 26 mai. / © EDWIN LOCKE/UPI/MAXPPP

Les succès s'enchaînent pour Simon Pagenaud. Après avoir remporté le Grand Peix d'Indianapolis le 11 mai dernier, le pilote Montmorillonnais a décroché ce dimanche la pole position pour la 103e édition des 500 miles d'Indianapolis qui aura lieu le 26 mai. 

Par C.H avec AFP

Les week-ends se suivent et se ressemblent pour Simon Pagenaud. Ils ont tous un goût de victoire. Le pilote montmorillonnais a gagné le Grand Prix d'Indianapolis le 11 mai dernier.
Ce dimanche 19 mai, il a décroché la pole position pour les prochains 500 miles d'Indianapolis, son grand objectif de la saison.


Simon Pagenaud, sacré champion IndyCar en 2016, a terminé à la première place du "Fast Nine", la séance de qualifications réservés aux neuf meilleurs pilotes de la journée de samedi.  Il avait signé le troisième chrono la veille.
  
A 35 ans, le Français a bouclé ses quatre tours du célèbre circuit ovale d'Indianapolis en 2 min 36 sec 5271/10000e, soit une vitesse moyenne de 370,1 km/h.
Il a devancé deux pilotes de l'écurie Ed Carpenter, les Américains Ed Carpenter et Spencer Pigot.


6ème des 500 miles en 2018

Simon Pagenaud avait terminé 6ème des 500 miles d'Indianapolis en 2018, son meilleur résultat dans l'une des courses les plus prestigieuses du sport automobile.
   
"Cette pole, c'est vraiment quelque chose de spécial, c'est incroyable. Gagner la semaine dernière ici était fort, mais décrocher la pole, c'est fou", a déclaré Pagenaud.

 "C'est la plus grande course du monde, je suis au septième ciel (...) On est dans une bonne dynamique, on a la meilleure voiture, le meilleur moteur, mais les 500 miles sont une course très longue, tout peut arriver", a-t-il prévenu.

 Il faut remonter à 1920 pour trouver trace du dernier Français, Gaston Chevrolet, à s'être imposé à Indianapolis.
  

 

Sur le même sujet

Les toits de la cathédrale St Front ouverts au public

Les + Lus