• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Jour de grève dans la fonction publique en Poitou-Charentes

La cour de l'école Perrault à Poitiers, le mardi 10 octobre 2017 / © France 3 Poitou-Charentes - S. Goux
La cour de l'école Perrault à Poitiers, le mardi 10 octobre 2017 / © France 3 Poitou-Charentes - S. Goux

Écoles, cantines, accueils périscolaires… Nombreux sont les établissements et services publics concernés aujourd’hui par le mouvement de grève lancé par 10 organisations syndicales dans toute la France.

Par Coralie Roland

La cour de l’école Perrault de Poitiers était bien vide ce matin vers 8h, l’heure où d’ordinaire c’est un peu le rush du matin. Pas de bruit et pas un cartable : on prend ce matin la mesure du mouvement de grève lancé par 10 organisations syndicales dans toute la France.
Perturbations liées à la grève à Poitiers
Un reportage de S. Goux, L. Pelletier et C. Grivet avec les interviews d’Éric Plat, secrétaire de la section CGT au CH Laborit, de parents d’élèves et de Matthieu Menaut, SNUIPP 86

Hier soir, le syndicat SNUIpp-FSU estimait "à 40% le nombre de grévistes chez les professeurs des écoles de la Vienne. Des chiffres qui n'ont plus été vus depuis au moins 2010 et la réforme des retraites sous le gouvernement Sarkozy." 

Ce matin, une opération de tractage était organisée par la CGT près du centre hospitalier Laborit de Poitiers.
Tractage de la CGT aux abords du centre hospitalier Laborit de Poitiers / © France 3 Poitou-Charentes - S. Goux
Tractage de la CGT aux abords du centre hospitalier Laborit de Poitiers / © France 3 Poitou-Charentes - S. Goux
Plusieurs manifestations sont prévues dans les quatre départements du Poitou-Charentes, tout au long de la journée. Les principaux rassemblements auront lieu à 10h à Angoulême, 11h à La Rochelle et Saintes, 14h à Poitiers, en cours de matinée à Niort et Châtellerault.

► Nous suivrons la grève de ce 10 octobre et ses conséquences sur notre site ainsi que dans nos éditions de 12h et de 19h sur France 3 Poitou-Charentes.

Les raisons du mouvement

Suppressions de 120.000 postes d'ici à la fin du quinquennat, gel des rémunérations, rétablissement du jour de carence, remise en cause de leur statut...
Les neuf fédérations syndicales de la fonction publique - CGT, CFDT, FO, UNSA, FSU, Solidaires, CFE-CGC, CFTC et FA (Autonomes) - appellent ensemble à une journée de grève et de manifestations dans les trois versants de la fonction publique (Etat, hospitalière, territoriale) pour exprimer leur "profond désaccord" avec les mesures annoncées par le gouvernement. (AFP)

A lire aussi

Sur le même sujet

G7 : La halle d'Iraty met le pays basque en vitrine

Les + Lus