Cet article date de plus de 5 ans

L'IAE de Poitiers bouleversé par la mort de Chloé Chouraqui

L'annonce du décès de leur camarade de classe Chloé les a touchés de plein fouet. Malgré la période de révision des examens, une vingtaine d'étudiantes de l'IAE se sont rassemblées devant leur établissement pour témoigner de leur émotion.
Elles sont une vingtaine d'étudiantes à s'être rassemblées devant l'IAE de Poitiers pour se soutenir dans l'épreuve. L'une d'elles a la mine abattue, les yeux rougis par les larmes. Ses amies s'annoncent vers elle pour la serrer dans leurs bras l'une après l'autre.

Depuis hier, la terrible nouvelle circule dans les couloirs de la faculté : Chloé Chouraqui, 25 ans, élève en Master 1 de Marketing, est décédée dans un accident de car en Catalogne, dimanche 20 mars. Ses amies avaient gardé contact avec la jeune femme en séjour Erasmus à Barcelone. Toutes la savaient dans cet autocar de retour des fêtes traditionnelles des Fallas, à Valence.

L'atmosphères est encore pesante aujourd'hui. Toutes les amies de Chloé étaient effondrées"
                                              Kevin Thebauld, président du BDE


"Nos élèves sont très affectés par cette disparition", confirme Christian Marcon, responsable de la communication de l'Institut d'administration de l'entreprise de Poitiers. "Beaucoup viennent en pleurs dans nos bureaux".

Une minute de silence sera organisée ce jeudi à 11h30 sur le parvis de l'IAE et de l'ensemble de ses campus. Les proches de Chloé Chouraqui pourront lire un texte en hommage à leur camarade. Puis, tous devront trouver le courage de reprendre leurs révisions pour les examens de la semaine prochaine.

Chloé Chouraqui était originaire de Montpellier de Medillan, près de Saujon. L'étudiante se destinait à des études en commerce international. Elle avait passé une année à l'Université de Galway en Irlande entre 2014 et 2015.

Communiqué du président de l'Université, Yves Jean, et d'Evelyne Lande, directrice de l'Institut d'administration des entreprises :

Communiqué IAE

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers hommage société éducation