Cet article date de plus de 5 ans

Le Poitou-Charentes est la région qui utilise le plus la voiture pour aller travailler

82% des Picto-Charentais utilisent leur voiture pour se rendre sur leur lieu de travail, selon une récente étude de l'INSEE. Un record en France.
Le Poitou-Charentes est "la région qui utilise le plus la voiture pour aller travailler", révèle l’INSEE. 82% des 700 000 actifs picto-charentais utilisent leur véhicule pour se rendre sur leur lieu de travail, une part en augmentation de 1,2% depuis 2007. Les transports en commun ne sont empruntés que dans 3,3% des trajets du domicile au travail.

85% des actifs de la région travaillent dans une agglomération proche de leur domicile.

"De plus en plus de ménages s’installent en périphérie des villes, alors même que l’emploi se concentre dans les centres urbains", explique Gérard Moreau, chef du service études et diffusion à la direction régionale de l’INSEE en Poitou-Charentes. Ce paradoxe concerne avant tout les catégories populaires et les familles nombreuses.

85% des actifs de la région travaillent cependant dans l’agglomération la plus proche de leur domicile. C’est le cas de Gaël. Préparateur de véhicules pour un grand concessionnaire à Niort, il a choisi avec sa compagne de s’installer à 30 km de son travail.  Après avoir pensé emménager plus près de Niort, il a finalement élu domicile à Nanteuil : "Je préfère habiter à la campagne, et de loin ! C’est beaucoup moins stressant". Et le coût du carburant ne suffit pas à gâcher son plaisir.

Cécile habite La Roche Posay et confectionne des robes de mariée à Poitiers.

Toutefois, malgré la baisse des prix à la pompe, les dépenses en matière de transports, qui représentent près de 15% du budget des ménages, peut handicaper les catégories les plus fragiles économiquement. Celles-là même qui ont tendance à s’installer en périphérie.

Une autre tendance explique le recours de plus en plus systématique à la voiture. Le nombre de trajets entre deux zones d’activité, comme Poitiers et Châtellerault, a augmenté depuis 2007. "La hausse du taux d’activité des femmes pousse les couples à tenter de s’installer à équidistance du lieu de travail respectif des deux membres du ménage", précise par exemple le chef du service études de l’INSEE, Gérard Moreau.

Parfois, il arrive cependant que l’un des conjoints ait à s’éloigner de son lieu de travail. Cécile, par exemple, habite La Roche Posay et confectionne des robes de mariée à Poitiers. Une distance qui l’oblige à passer chaque jour deux heures en voiture. Femme au foyer auparavant, elle et son mari ont été obligés de se répartir autrement les tâches domestiques. Mais, quelques que soient les contraintes auxquelles elle doit faire face, Cécile trouve une bonne raison de se montrer positive : "j’aime tellement mon travail qu’on en oublie vite les mauvais côtés".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports société économie transports en commun automobile