Les urgences de Loudun ferment à nouveau leurs portes ce dimanche

Pour la seconde fois en juillet 2022 les urgences de Loudun ferment leurs portes pour 24 H ce dimanche. Une situation inédite pour cet hôpital, dont le personnel s’inquiète des conséquences.

La décision avait été prise le 28 juin dernier par la direction du CHU de Poitiers : en juillet, août et septembre, les urgences des hôpitaux de Loudun et Montmorillon fermeront leurs portes plusieurs fois durant la saison estivale, pour des durées de 24 H consécutives. En cause, le manque de médecins urgentistes sur les différents sites du CHU. "Il manque au moins 15 médecins urgentistes", confirme Franck Texier, représentant CGT à Loudun. Alors, souligne-t-il aussi, les centres hospitaliers de Poitiers et Châtellerault sont privilégiés car l’activité y est plus intense.

Carte. Centre hospitalier de Loudun (Vienne)

Une décision que le secrétaire de section entend, sans pour autant la partager. "Fermer des urgences c’est mettre en danger la population. On a le droit d’être soigné, aussi bien à Loudun qu’à Poitiers." Mais ce qui inquiète le plus le personnel de l’hôpital, c’est que ces fermetures ont lieu pendant la saison estivale, lorsque les activités sont nombreuses, notamment au Center Parcs à Morton, tout proche de Loudun. Les appels d’urgences seront transférés vers le 15. Et en cas de nécessité, "les secours les plus proches seront à Poitiers", à près d'une heure de route.

Des fermetures répétées

Franck Texier soulève enfin une dernière problématique : si les urgences peuvent fermer en haute saison, ces fermetures ne risquent-elles pas de devenir la norme? "Lorsque la fusion avec le CHU de Poitiers a été décidée, c’était pour sauver notre établissement. Mais l’avenir m’inquiète toujours autant." Après 24 H de fermeture les urgences de Loudun rouvriront le 25 juillet à 9 H. Les prochaines fermetures sont prévues les 5, 12, 14 et 26 août prochains. A Montmorillon, les fermetures sont programmées les 6, 13, 26, 27 août et les 10 et 30 septembre prochains. A l’heure actuelle, la direction n’annonce pas d’autres dates de fermetures des urgences des deux établissements.