Loto du patrimoine : après quatre ans et 1 million d'euros de travaux, le donjon d'une ancienne forteresse militaire enfin restauré

En 2018, le château de Montreuil-Bonnin, dans la Vienne, était sélectionné par la première édition du loto du patrimoine, porté par la Mission Stéphane Bern. Les fonds servent à rénover son donjon en ruine, dont la restauration vient de se terminer après quatre ans de travaux.

C'est une deuxième jeunesse que connaît maintenant le donjon de ce château construit au 13e siècle, grâce au loto du patrimoine. En 2018, à la grande surprise d'Isabelle Dupont, sa propriétaire, le château de Montreuil-Bonnin, à Boivre-la-Vallée dans la Vienne, est sélectionné par le loto porté par la mission Stéphane Bern. Les fonds portent sur la restauration du donjon, haut de 27 mètres.

Une restauration cruciale

Classée sur la première liste des monuments historiques en 1840, l'ancienne forteresse militaire, "monument emblématique de l’histoire militaire médiévale du Poitou" selon sa propriétaire, est rénovée par endroits au fil des siècles, mais demande beaucoup de moyens et son donjon tombe en ruines. "C'est un édifice qui menaçait grandement. On ne pouvait pas faire rentrer du public dedans, car des pierres tombaient", raconte Isabelle Dupont.

À chaque fois qu'on tondait la pelouse autour, on se disait “J’espère que la pierre ne va pas tomber aujourd'hui”. C'était donc important de faire cette restauration.

Isabelle Dupont

Propriétaire du château de Montreuil-Bonnin depuis 2012

Une restauration d'importance, pour laquelle le loto du patrimoine sert de véritable "déclic". "Au départ, on n'avait pas envie d’en faire quelque chose d'aussi grandiose en termes de travaux, mais quand on a été sélectionnés, je me suis dit qu'il fallait vraiment le faire pour le patrimoine", raconte la propriétaire.

20 % de subventions supplémentaires

Mais avant de pouvoir commencer les travaux, il faut d'abord trouver des financements. Car le loto du patrimoine ne fait pas tout : "Le fait d'être sélectionnés nous a permis de bénéficier de 20 % de subventions en plus", détaille la propriétaire, soit 90 000 euros sur le million nécessaire à la restauration du donjon.

En tant que monument classé, le château de Montreuil-Bonnin bénéficie déjà de 40 % de subventions de la part de la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC), qui a versé 600 000 euros pour ces travaux. La région Nouvelle-Aquitaine et le département de la Vienne ne fournissant pas d'aides financières aux monuments privés, Isabelle Dupont s'est tournée vers du mécénat privé pour pouvoir lancer des travaux, en septembre 2020.

Pendant près de quatre ans, une quinzaine d'artisans et d'ouvriers locaux se sont succédé pour restaurer le donjon en mettant en valeur les ruines, avant de restituer les éléments disparus, comme la coupole en pierre, recréée en bois, ou les cheminées.

Pour les artisans, travailler sur un tel édifice historique a été à la fois une joie et une fierté. "C'est un plaisir, dans le sens où il faut toujours faire des recherches pour s’accorder avec l’ancien", explique Jean-Charles Pasquier, tailleur de pierre et maçon.

On prend les mêmes techniques qu'à l'époque, le même aspect de taille de pierre, les mêmes couleurs de joints quand on peut... On essaye de se rapprocher de ce qu’il y avait à l’origine.

Jean-Charles Pasquier

Tailleur de pierre et maçon

Une manière pour les artisans de laisser leur propre trace dans l'histoire de la bâtisse. "Ce chantier a aussi été l'occasion de belles découvertes, ajoute Marie Beniguel, architecte du patrimoine. Comme les créneaux que l'on a mis au jour en haut : on a pris la décision en cours du chantier de les restaurer également, de les mettre en valeur, car ils font partie de l’histoire du donjon."

Les travaux ont pris fin à la mi-mai. L'édifice pourra maintenant accueillir du public, en toute sécurité, lors des journées du patrimoine. À terme, son deuxième étage devrait être aménagé en chambre pour être proposé à la location, en plus du gîte déjà existant dans la forteresse.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité