Une quarantaine d'étudiants en médecine de Poitiers positifs au Covid-19

Des étudiants de la faculté de médecine et de pharmacie ont été testés positifs au coronavirus. La plupart des contaminations aurait eu lieu lors de soirées privées avant la rentrée.
Des étudiants en médecine positifs au covid-19
Des étudiants en médecine positifs au covid-19 © Louis Claveau, France Télévisions
Une quarantaine d'étudiants de deuxième et troisième année de la faculté de médecine et de pharmacie de Poitiers ont été testés positifs au coronavirus. La rentrée ne date pourant que de quelques jours. La fac de médecine a été la première à reprendre le travail, le premier septembre.
Les contaminations auraient eu lieu pour la plupart à la fin du mois d'août dans des soirées privées. Depuis la reprise des cours, aucune soirée n'est autorisée comme l'explique le doyen Marc Paccalon : " toutes les soirées d'étudiants ont été interdites tout comme les soirées d'intégration."
Un cluster à la faculté de médecine de Poitiers ?
De plus la faculté a mis en place toutes les mesures de sécurité sanitaire, port du masque gel hydroalcoolique et distanciation.

Ce qui est important, c'est l'application des gestes barrières, mais il faut absolument que ces barrières ne volent pas en éclat quand les étudiants sont dans le milieu privé. Il faut qu'ils pensent aux plus âgés, aux plus fragiles.

Marc Paccalin, doyen de la faculté de médecine de Poitiers

Du côté des étudiants, on affirme que depuis la rentrée, aucune soirée n'est organisée.

D'habitude on a un weekend d'intégration de quatre jours, on dort sous la tente, mais là, c'est reporté.

Une étudiante en deuxième année

Pourtant, la tentation est là.

On sort de première année, on a été frustrés pendant un ou deux ans de ne pas pouvoir faire la fête. Donc là, on arrive en deuxième année, mais malheureusement, on ne tombe pas la bonne année.

Une étudiante en deuxième année.

Si la situation sanitaire devait se détériorer, la fac de médecine  peut modifier son organisation en ayant recours par exemple au cours à distance et à la réduction des effectifs en présentiel.

Reportage de Clélia Bayard, Louis Claveau et Bénédicte Biraud :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société santé covid-19