Réforme des retraites : le rond-point de la zone commerciale de Chasseneuil-du-Poitou bloqué par un barrage filtrant

Le rond-point de la zone commerciale de Chasseneuil-du-Poitou est partiellement bloqué depuis ce jeudi matin, par plusieurs syndicats qui manifestent contre la réforme des retraites. Des déviations ont été mises en place.

Ils ont posé leurs palettes vers 5 h, ce jeudi matin. Près de 200 manifestants, de la CGT, CNT et Solidaires, ont installés sur le rond-point de la zone commerciale de Chasseneuil-du-Poitou un barrage filtrant, pour protester contre la réforme des retraites. 

"On avait prévenu qu'on était prêts à bloquer la France si Emmanuel Macron restait sourd à nos demandes. On a fait plusieurs semaines avec un seul jour et là, c'est parti. S'il faut bloquer le pays, on va le bloquer", explique l'un des manifestants.

Déviations mises en place

Parmi les manifestants, le secteur de l’énergie est particulièrement présent, aux côtés des facteurs et des employés de la centrale de Civaux et du personnel du centre hospitalier.

"De plus en plus de monde se dit positif au mouvement. Si on peut échanger et convaincre ces gens qui vont travailler., c'est le principal", explique une manifestante.

La circulation est donc fortement perturbée, mais l’accès au rond-point n’est pas à l’arrêt. Ils arrêtent les voitures, distribuent les tracts aux conducteurs et laissent ensuite passer les véhicules.

Si certains ont tenté de forcer le barrage, la majorité des automobilistes assurent soutenir le mouvement. "Quand on leur parle, ils sont agréables, on arrive à les informer et ils comprennent pourquoi on se bat", assure l'un des manifestants. 

Les gendarmes sont arrivés sur la zone vers 11 h.


Une déviation a été mise en place, encadrée par la police mobilisée sur place. Les bus de l'agglomération Vitalis ont été suspendus sur toute la zone. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité