Un Noël solidaire pour les étudiants loin de leur famille

Publié le
Écrit par Floriane Padoan

Cette année, la fermeture des frontières empêche de nombreux étudiants de rentrer chez eux, dans leur famille, pour fêter Noël. A Poitiers, samedi 25 décembre 2021, l’association Entraide citoyenne 86 est allée leur offrir cadeaux et repas. Un véritable soutien moral, qui s’avère essentiel pour beaucoup.

«  Des petits cadeaux par ici ! » sur le parking du campus ce jour-là, les bénévoles entassent des piles de cadeaux aux emballages multicolores. Une file d’étudiants avance, emmitouflés pour venir chercher leur surprise de Noël. « Je suis heureuse. C’est Noël je vis seule. Ça fait du bien au moral », confie une étudiante en lettres. « Joyeux Noël », lancent les bénévoles mobilisés, pour distribuer 210 repas pour ce 25 décembre.

Un velouté de légumes, une mousse au saumon, du poulet à l’ail, du chocolat, des clémentines… Cette année, les repas ont été préparés par Raymonde de l’association Cuisinières solidaires. Des vélos à prix solidaires, de 10 à 25 euros, sont également proposés. Cet étudiant venu chercher son cadeau salue le geste des bénévoles : « Il y a pas mal d’étudiants à Poitiers qui sont tout seuls. C’est bien pour être en contact avec les autres ».

Un soutien moral

Dans sa chambre étudiante, Bernard Houngbo déballe son cadeau. Des pulls, un pantalon, des chaussettes : « ça fait toujours plaisir de vivre ce moment-là, je suis très content » , confie l'’étudiant t en master 2 à l’Université de Poitiers. Il passe son deuxième Noël seul sur le campus. Sa famille est au Bénin. Mais en ouvrant le papier cadeaux, Bernard retrouve un peu de réconfort. 

« Ça nous permet de vivre moments de fête comme tout le monde, sans se sentir trop isolé. Je suis très content. »

Bernard Houngbo, étudiant en master 2 Génie civil

Arrivé à Poitiers en 2020,  le jeune homme a subi le contexte particulier de la crise sanitaire. La solitude le pousse à faire appel à un des membres d’Entraide citoyenne : «  Je leur ai dit, avec ce qu’il se passe, je préfère mettre fin aux études ». Le jeune homme ne le fera pas, soutenu par les bénévoles, présents pour lui. Désormais, il considère Entraide citoyenne 86 comme sa famille. Aujourd’hui, Bernard termine son master en Génie civil.

« S’il n’y avait pas l’association, il y a longtemps que je serais parti. Au-delà même des cadeaux, ils nous donnent vraiment le courage d’avancer et d’atteindre nos objectifs.»

Bernard Houngbo, étudiant en master 2 Génie civil

Une synergie de plusieurs initiatives

Samya Fahem est la fondatrice d’Entraide citoyenne 86. Elle est fière de cette initiative qui regroupe cette année d’autres organismes, comme les Cuisinières du cœur, les Boites à cadeaux offertes par mairie de Poitiers, Vélos solidaires. «  C’est une synergie de plusieurs initiatives. La mairie de Buxerolles nous a prêté un camion frigorifique pour transporter les repas dans de bonnes conditions. »

A Noël, nous sommes tous en famille. On voulait vraiment que tous ceux qui sont isolés, les étudiants qui ne peuvent pas rentrer au pays ou chez eux puissent bénéficier d’un cadeau ou d’une attention

Samya Fahem, fondatrice d’Entraide citoyenne 86

Pour elle, c’est ça, l’esprit du 25 décembre : La présidente du Lions Club Poitiers Aliénor d'Aquitaine, Joelle Leclercq, salue l’initiative, financée par les neufs clubs de la Vienne pour la première fois : « Il y a beaucoup d’étudiants Marocains, de pas mal de nationalités, qui sont obligés de rester en France. Ça nous tient à cœur de venir en aide aux étudiants en difficulté, surtout cette année avec la fermeture des frontières. »

En 2020, Entraide citoyenne 86 distribués plus de 10 000 repas.