• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

La Ville de Poitiers rachète l'ancien palais de justice un million d'euros

Le palais de justice de Poitiers. / © D.L.
Le palais de justice de Poitiers. / © D.L.

Le conseil municipal a voté à l'unanimité le rachat du palais des ducs d'Aquitaine par la Ville de Poitiers, pour un montant d'un million d'euros. 

Par Christina Chiron

La Ville de Poitiers va acquérir le palais des ducs d’Aquitaine pour un million d’euros.

Voté à l’unanimité en conseil municipal lundi 24 juin 2019, l’ancien palais de justice sera la propriété de la ville au 1er janvier 2020.

La vente devrait être réalisée officiellement à l’automne entre la municipalité et l’Etat (518.800 euros) et le département (481.200 euros), propriétaires des lieux.
 



En février dernier, le Ministère de la Culture avait confirmé son accord pour la cession de ce monument historique au profit de la Ville, au vu de l’avis favorable de la Commission nationale du patrimoine et de l’architecture.
 

Quel avenir pour le palais ?


Après un déménagement en avril 2019 vers les locaux de l'ancien lycée des Feuillants, le palais de justice, désormais simple palais des ducs, devrait abriter différents événements culturels.

A commencer par "Traversées", organisé du 12 octobre 2019 au 19 janvier 2020 autour du quartier du palais, et dédié à l'art contemporain. 

Des travaux de réaménagement du bâtiment devraient ensuite être mis en œuvre pour le rendre plus accessible aux poitevins et mieux l'intégrer dans le quartier.

Ainsi, dès la fin de "Traversées", des études archéologiques et patrimoniales vont être réalisés, en partenariat avec la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) et le Centre d'études supérieures de civilisation médiévale (CESCM).

Un diagnostic global de l’état de conservation patrimoniale et de l’état sanitaire de l’édifice sera aussi mis en place.

Ce diagnostic permettra de mieux connaitre la situation réelle de l’édifice et de pouvoir déterminer les priorités d’intervention sur le bâtiment

Sur le même sujet

G7 : La halle d'Iraty met le pays basque en vitrine

Les + Lus