Volley : Earvin Ngapeth bientôt de retour à Poitiers ?

Earvin Ngapeth, photographié à Berlin le 18 mai 2019. / © Soeren Stache / MaxPPP
Earvin Ngapeth, photographié à Berlin le 18 mai 2019. / © Soeren Stache / MaxPPP

Après un tweet d'un fan espérant le retour du volleyeur à Poitiers, région où il a été formé, l'international français, Earvin Ngapeth, a commenté, "C'est prévu!!! Et on va bientôt commencer. Bien plus tôt que que la fin de carrière".

Par Clément Massé

Un élogieux portrait du volleyeur poitevin Earvin Ngapeth dans le quotidien Libération, mardi 17 septembre, est peut-être à l'origine d'une nouvelle dont rêve un grand nombre de fans du Stade poitevin volley ball (SPVB). Un possible retour du joueur dans la région où il a grandi. "Magic" Ngapeth a en effet été formé à Saint-Benoit, près de Poitiers.

Dans son tweet, Amandin Quella-Guyot indique espérer que le joueur finisse "sa carrière à Poitiers (au SPVB), pour refaire de Poitiers la ville du volley en France".

Rendre au volley poitevin ce qui lui revient de droit (E. Ngapeth)

Le message publié sur Twitter aurait pu ne jamais émerger du réseau social si le joueur n'y avait lui même répondu par un : "C'est prévu!!! Et on va bientôt commencer. Bien plus tôt que que la fin de carrière."

2 ou 3 personnes à bouger

Simple boutade ou plan de carrière ? Avant d'y parvenir, Ngapeth, 249 sélections en équipe de France, indique qu'il y aurait "2, 3 personnes à bouger pour redorer le blason et rendre au volley poitevin ce qui lui revient de droit".

Le tacle est sévère, mais le message est lancé. Le joueur, qui évolue aujourd'hui au Zenit Kazan, envisagerait donc un possible retour dans le Poitou avec pour idée d'intégrer le Stade poitevin volley ball. 

Le joueur est titulaire ce soir en équipe de France face à l'Italie, dans le cadre de l'Euro 2019. La question lui sera posée.



 

Sur le même sujet

Interview de Bruno Belin, président du conseil départemental de la Vienne

Les + Lus