Voyage dans les entrailles du barrage de Vassivière

Inspection du barrage de Vassivière
Dernière phase de l'exemen du barrage de Vassivière à la Maulde. Intervenants : Remy Rousseau Société Ing'Europ, Lionel Dettori Ingénieur EDF, Didier Casse Responsable EDF du barrage de Vassivière - F3 Limousin - Franck Petit, Rodolphe Augier, Alain Lafeuille

Après la vidange, l’examen technique du barrage de Vassivière entre dans sa dernière phase. Il s’agit de l’inspection du cœur du barrage : les vannes de fond et les évacuateurs de crue.

Par Gwendolina Duval

Le barrage de Vassivière semble être en bon état. Pour le voir et en être certain, il faut vider une partie de l’eau qu’il retient.
Lundi 14 novembre 2016, une entreprise spécialisée terminait l’inspection du parement amont du barrage, des vannes de fond et des évacuateurs de crue. Pour procéder à cet examen, le niveau du lac a baissé de six mètres depuis le mois de septembre.

EDF et la Direction régionale de l’environnement de l’aménagement et du logement ont opté pour un abaissement partiel et progressif du niveau de l’eau, plutôt qu’une vidange totale. Cette technique permet d’infliger moins de dégâts à l’environnement. L’inspection des parties extérieures du barrage restées sous l’eau ont été réalisées grâce à un robot subaquatique.

Un examen obligatoire tous les 10 ans

L’inspection du barrage est indispensable pour assurer la sûreté du barrage. Il s'agit de vérifier le bon état des parties du barrage qui sont habituellement immergées ou inaccessibles. Lors de leur visite, les techniciens inspectent des souterrains situés jusqu'à 20 mètres sous le niveau de l'eau. 

Le barrage est un ouvrage qui évolue dans le temps. Le béton est un matériau qui bouge, qui se dilate ou se rétracte en fonction des saisons ou de la pression. 


La partie amont du barrage est la plus exposée aux dégats liés à la variation du niveau d'eau. Cet examen, obligatoire tous les 10 ans est l’occasion de réaliser des petits travaux de réparation. Elle coûte 170 000 euros à EDF.  A la fin de l'exame technique, un rapport de contrôle sera rendu aux services de l'Etat. 

Inspection du barrage de Vassivière à la Maulde

 

Sur le même sujet

Interview de Bruno Belin, président du conseil départemental de la Vienne

Les + Lus