Dominique Voynet: "La vie politique à Montreuil est rude et brutale, trop tôt donc pour parler de ma candidature à la mairie"

VIDEO: Invitée de l'émission "Samedi politique" sur France 3 Paris Ile de France, la maire écologiste de Montreuil Dominique Voynet a laissé entendre qu'elle pourrait être candidate à sa propre succession mais qu'il était trop tôt pour en parler.

© france3
durée de la vidéo: 12 min 02
interview voynet
Seule maire écologiste d'une grande ville (plus de 100 000 habitants), l'ex-ministre du gouvernement Jospin a dénoncé une vie politique "rude et brutale" dans sa ville avec une campagne électorale qui n'a jamais cessé depuis son élection, il y a cinq ans, dans ce fief communiste depuis les années 30.
Dominique Voynet s'en est pris à l'ancien maire pendant 24 ans, Jean-Pierre Brard apparenté PC, toujours très présent en ville et candidat à nouveau en 2014 selon elle. Dénonçant une multitude de candidatures à gauche de la gauche, elle affirme: "c'est amusant de constater que ceux qui prétendent rassembler la famille communiste pour me mettre dehors sont incapables de s'entendre entre eux et avec leur chef historique!".
A la question, "pourquoi tant de haine à gauche?", l'ex secrétaire nationale des Verts reconnaît avoir échoué à mettre un terme aux guerres fratricides dans son camp, expliquant son échec par un contexte historique de divisions à gauche (le conseil municipal de Montreuil ne compte aucun élu de droite).
Bien que non candidate déclarée, la maire sortante a livré une sorte de pré-programme; " une ville écologiste, a-t-elle dit, est une ville juste, qui réduit les inégalités, bien gérée, qui ne gaspille pas l'argent et promeut la qualité du vivre ensemble". Elle s'est défendue de livrer sa ville aux bobos, affirmant vouloir une ville mixe et diversifiée avec 40% de logements sociaux dans tous les nouveaux programmes de construction. Dominique Voynet a laissé entendre qu'elle pourrait être candidate à sa propre succession mais qu'il était trop tôt pour en parler car a-t-elle dit: "je n'ai pas envie de me promener pendant un an, avec une cible au milieu du front"
Les élections municipales à Montreuil promettent d'être l'une des grandes batailles de 2014 avec au moins un duel à gauche (Front de gauche contre Verts), sans que la position du PS (éclaté en 4 groupes) soit encore décidée (union au 1er tour avec les Verts ou liste socialiste).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique