Pourquoi vos enfants vont-ils à l'école ce mercredi 22 mai ?

Les rythmes scolaires... vrai casse-tête pour les enfants, et les parents.
Les rythmes scolaires... vrai casse-tête pour les enfants, et les parents.

Pas de grasse matinée ce mercredi, ni d'activités sportives ou de sorties "détente" avec les enfants. Aujourd'hui, c'est école ! Cette modification exceptionnelle de l'emploi du temps de vos chérubins permet de rattraper les deux jours de vacances supplémentaires octroyés à la Toussaint.

Par Olivier Couvreur

Récupérer le temps perdu... Où plus exactement les deux jours gagnés lors des dernières vacances de la Toussaint à l'automne dernier. Voilà pourquoi les 2,2 millions d'élèves inscrits en premier et second degré en IDF devront se lever tôt ce mercredi 22 mai. Une modification du calendrier qui a été annoncée il y a quelques temps déjà par le ministère de l'Education (dès la conférence de rentrée de Vincent Peillon) pour permettre aux parents, aux enseignants et aussi aux communes de s'organiser (ramassage scolaire, cantine...). 

La mention de la modification du calendrier scolaire 2012-2013 dans le Dossier de rentrée du Ministère de l'Education :

"- les vacances de la Toussaint, dans les trois zones, débuteront le samedi 27 octobre et se termineront le lundi 12 novembre 2012 au matin. 
- une journée est rattrapée au mois d’avril ou au mois de mai : les élèves auront cours soit le mercredi 3 avril, soit le mercredi 22 mai. Le choix sera arrêté localement par les recteurs. Lorsque des cours sont déjà organisés le mercredi matin, les élèves auront cours mercredi 3 avril et mercredi 22 mai après-midi
- Il est à noter que les mercredis travaillés ont été choisis dans des semaines comportant un jour férié. Il n’y a donc pas d’alourdissement de la semaine de travail, ni pour les élèves, ni pour les enseignants."

Si le ministère mentionne bien que "les mercredis travaillés ont été choisis dans des semaines comportant un jour férié" pour qu'il n'y ait "pas d’alourdissement de la semaine de travail", il faut toutefois noter que ces semaines de rattrapage ne disposent donc plus de "coupure" au milieu de la semaine. Et imposent donc aux élèves -et aux professeurs- quatre jours de travail consécutifs. Si les professeurs en ont l'habitude, l'attention des élève en fin de semaine risque -elle- d'en souffrir. Même si certains professeurs avouent que cela permettra de "s'habituer à travailler le mercredi". 

L'autre journée de rattrapage est prévue le vendredi 5 juillet 2013.

Sur le même sujet

Reportage d'Abdel Joudi et Anaëlle Blanchard pour France 3 Paris - IDF

Les + Lus