Cet article date de plus de 8 ans

JMJ en Guyane: une parisienne tuée et trois bléssés graves dans un accident de bus

Un grave accident de la route impliquant un bus de jeunes participants aux JMJ a coûté la vie à une Parisienne de 21 ans, prénommée Sophie, tandis que trois personnes étaient entre la vie et la mort, hier mercredi 17 juillet près de Mana en Guyane, selon un bilan provisoire.
Les Journées mondiales de la jeunesse sont endeuillées. Un grave accident de la route impliquant un bus de jeunes participants aux JMJ a coûté la vie à une Parisienne de 21 ans, prénommée Sophie, tandis que trois personnes étaient entre la vie et la mort, hier mercredi 17 juillet près de Mana, selon un bilan provisoire.
L'accident s'est produit peu avant 8 heures locales (13 heures à Paris), à environ 70 kilomètres de Saint-Laurent du Maroni (ouest), sur la RN 1, principal axe de la Guyane qui relie cette ville à Cayenne, en passant par Kourou.


23 personnes dans le bus: 

Une jeune fille de 21 ans est décédée, et on compte trois personnes dont le pronostic vital est engagé : les deux chauffeurs et un jeune homme, passager du bus qui ont tous trois été évacués en hélicoptère vers l'hôpital de Cayenne., Il y avait 23 personnes dans le bus et trois dans le camion.
On compte aussi six blessés pour lesquels le pronostic vital n'est pas engagé. Ce sont des passagers du bus, qui venaient tous de Paris.
Outre les blessés les plus graves évacués vers Cayenne, d'autres ont été pris en charge à l'hôpital de Saint-Laurent.


Un énorme choc:

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'accident s'est produit dans une ligne droite. Un camion avec une remorque sur laquelle se trouvait un tracto-pelle a quitté sa voie et est allé percuter l'avant du bus qui venait en face, au niveau du chauffeur. Le camion a ensuite éraflé tout le long du car, qui ne s'est pas couché.

"Cette nouvelle est un coup très dur. La délégation française est endeuillée. Nous pensons à Sophie, à ses proches, aux blessés graves et à la délégation française aux JMJ", a déclaré le porte-parole de la Conférence des évêques de France, Mgr Bernard Podvin.

Des informations sur le site France Guyane:


>>> Voir le sujet de nos confrères de RFO :




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers accident