Bannière résultats municipales

Martine Weill-Raynal défie Nathalie Kosciusko-Morizet

Martine Weill-Raynal, élue UMP du 3ème arrondissement de Paris menace de présenter une liste contre Marie-Laure Harel, choix de Nathalie Kosciusko-Morizet. Une menace de dissidence supplémentaire pour la candidate UMP à Paris.

Martine Weill-Raynal en 2008, à droite de Françoise de Panafieu
Martine Weill-Raynal en 2008, à droite de Françoise de Panafieu © AFP
Un nouveau duel d'initiales en perspective.

Après le combat NKM/MCCG dans le 14 ème, c'est une confrontation MWR/MLH qui se profile dans le 3 ème.

Martine Weill-Raynal, seule conseillère municipale UMP du 3 ème, conteste l'investiture de Marie-Laure Harel comme chef de file dans cet arrondissement. Cette ancienne journaliste médicale au Figaro a rencontré lundi midi Nathalie Kosciuscko-Morizet. "Je lui ai dit que les valeurs de l'UMP sont le mérite et le travail et que donc je devais être investie dans le 3 ème, puisque j'ai assuré seule la présence de l'UMP au conseil d'arrondissement pendant six ans", raconte Martine Weill-Raynal.

Elle a dénoncé une nouvelle fois le parachutage de Marie-Laure Harel qui en 2008 a été élue dans le XVI ème arrondissement. "Quand j'entends parler de parachutage, cela m'agace, car c'est plutôt courageux de ma part. Je prends un risque en allant dans un arrondissement de reconquête plutôt que de rester au chaud dans le XVI ème. Je ne suis pas certaine de retrouver mon mandat", explique Marie-Laure Harel qui habite le 3 ème arrondissement. Elle a préféré être le numéro 1 dans un petit comté, qu'une anonyme au royaume de Claude Goasguen.

De fait, dans cet arrondissement fortement ancré à gauche, le maire PS Pierre Aidenbaum avait été élu dès le premier tour en 2008. Le score de 20% de la liste UMP conduite par Martine Weill-Raynal ne lui avait pas permis de sièger au conseil de Paris. "Je n'ai pas à me mêler des affaires internes de l'UMP, mais je ne vais pas me plaindre", plaisante Pierre Aidenbaum qui rend néanmoins hommage au travail "difficile" de Martine Weill-Raynal comme seule élue d'opposition de l'arrondissement.

Selon, Martine Weill-Raynal, NKM lui a proposé la seconde place sur liste du IV ème, l'arrondissement voisin. Elle a refusé car elle "ne souhaite pas être une balle de ping-pong". Elle est donc déterminée à conduire une liste et à l'exemple de Marie-Claire Carrère-Gée demande à ses partisans de sonner la charge sur twitter.

"J'ai pris acte de sa décision. Je ne m'en réjouis pas mais je reste sereine. J'espère qu'on arrivera à faire le rassemblement", déclare ce mardi après-midi Marie-Laure Harel.

En choisissant, cette ancienne conseillère de l'Elysée, Nathalie Kosciusko-Morizet a fait le choix du rajeunissement et aussi d'un profil gay-friendly dans cet arrondissement qui englobe une partie du Marais. Marie-Laure Harel s'est prononcé en faveur du mariage pour tous alors que Martine Weill-Raynal a défilé avec les opposants "Je n'ai aucun problème avec le mariage civil, mais tout ce qui concerne la GPA et la PMA me pose problème", explique-t-elle revendiquant aussi la bannière arc-en-ciel de son équipe. Cette partisane de Jean-François Copé argumente comme Géraldine Poirault-Gauvin dans le 15 ème,la necessité d'avoir des représentants des composantes de toute la droite sur les listes à Paris.

Le 3 ème arrondissement n'est pas un enjeu pour l'UMP. Une liste dissidente peut-être moins problématique qu'ailleurs. Attention néanmoins au conséquence mathématiques. En 2008, il y avait eu deux listes UMP dans le XX ème. Aucune n'avait atteint les 10% au premier tour s'éliminant mutuellement.

S'il n'est pas un enjeu politique, le 3 ème aura néanmoins sa petite curiosité. Ce sera le duel des générations. Faceà face, le doyen des têtes de liste, Pierre Aidenbaum 71 ans, face à la benjamine Marie-Laure Harel, 29 ans.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter