l'UFC-Que choisir porte plainte pour publicité mensongère contre Orange et SFR à propos de la 4G

© Thomas Padilla/MaxPPP
© Thomas Padilla/MaxPPP

L'association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir a déposé plainte, mardi 5 novembre, pour "pratiques commerciales trompeuses" contre les opérateurs Orange et SFR concernant leurs publicités sur les performances de leur réseau mobile 4G à Paris.

Par Christian Meyze

Impossible d'y échapper : elles sont partout, les publicités pour la 4G, la quatrième génération de téléphonie mobile. Depuis la rentrée de septembre 2013, il est totalement impossible d'ignorer que la "guerre de la 4G" a commencé entre la opérateurs de téléphonie mobile et qu'elle est féroce!  

La 4G, c'est la dernière génération de téléphonie mobile, celle qui doit vous permettre, depuis votre smartphone ou votre tablette, d'accéder à toutes les capacités d'internet en un temps record et avec la plus grande fluidité. Une sorte de très haut débit mobile.

Du moins sur le papier,et donc, de manière très insistante, voire outrancière depuis quelques mois, dans les publicités des opérateurs! Car dans la réalité, comme toujours, tout cela dépend de multiples facteurs! Les antennes d'abord, bien sûr, leur nombre, leur puissance. Des équipements chers, très chers, difficiles à mettre en place car les oppositions rencontrées sont nombreuses.
Ensuite il y a les fréquences choisies par l'opérateur, toutes n'ont pas les mêmes caractéristiques...ni le même coût! Et toutes ne se valent pas. Il y a évidemment la zone du territoire dans laquelle vous vous trouvez et sa rentabilité pour l'opérateur. En clair,si vous êtes en ville, dans une zone peuplée, si possible par une population à fort revenus qui soit susceptible d'acheter de la 4G, vous avez davantage de probabilités pour que votre connexion fonctionne que dans une zone de la campagne profonde et calme où vous coulez des vacances tranquilles, et loin de tout marché porteur pour un opérateur de téléphonie! 
Enfin, cela dépend du modèle de votre équipement et de ses caractéristiques (car pour accéder à la 4G, il vous faudra changer de mobile).

Décalage entre rêve de la pub et réalité quotidienne


Nous sommes désormais tous, ou presque, utilisateurs de la 3G, la génération précédente, et nous savons tous qu'il y a les promesses de l'opérateur et la réalité quotidienne, souvent très différente! Alors, à fortiori, la 4G...!

C'est ce "décalage" entre le rêve que vend la publicité et la réalité que l'UFC-Que-choisir a décidé de pointer très vite aujourd'hui. L'UFC reproche notamment aux deux opérateurs "le décalage anormal entre la carte de couverture de la ville de Paris" qu'ils proposent "sur leur site internet et l'accessibilité effective à leur réseau 4G".

Pour établir cette comparaison, l'association a fait procéder par une entreprise spécialisée à plus de 66.000 mesures dans 80% des rues parisiennes à la fin octobre.

Au terme de ces tests, le réseau 4G d' Orange ne serait disponible que dans 79,3% de la capitale, assez loin des 100% que vend la publicité de l'opérateur historique. Quant au réseau SFR, il ne couvrirait que 75% de Paris, là encore, très loin des 100% revendiqués aussi par SFR! L'UFC-Que choisir dénonce les nombreuses poches de vide détectées dans la capitale. Et l'asociation de défense des consommateurs ajoute  que « si Paris est aussi loin du compte, on s'interroge sur la réalité de couverture du reste de la France»

Quant à Bouygues Telecom, il n'est pas concerné par la plainte car "la cartographie de sa 4G est conforme à la réalité du terrain", explique le président d'UFC-Que Choisir, Alain Bazot. Mais on se souvient que la façon dont Bouygues a obtenu l'autorisation de bâtir son réseau 4G fait l'objet de contestations et de recours des autres opérateurs.
Alain Bazot justifie la plainte de l'UFC en expliquant que dans leur communication, les opérateurs "survendent" leurs performances "par rapport à la réalité du débit".

L''UFC-Que choisir complète sa démarche en demandant aux autorités compétentes un "indispensable et urgent encadrement du déploiement de la 4G en France". Une revendication à la quelle les utilisateurs de mobilité que nous sommes tous devenus ne peuvent qu'adhérer.


Sur le même sujet

Bac Ils ont passé l'épreuve de philo

Les + Lus