Le directeur de la "Comédie Italienne" tente de forcer la grille de l'Elysée en voiture

Le directeur du théatre parisien "La Comédie italienne" a tenté de forcer avec sa voiture les grilles de l'Elysée. Il voulait appeler l'attention sur les grandes difficultés financières de son théatre. 

© Jacques Demarthon/AFP Photos
Le directeur du théatre parisien "La Comédie italienne", un des théatres historique de la rue de la Gaîté (14ème) a été interpelle jeudi matin 26 décembre, après qu'il ait tenté de forcer avec sa voiture la grille de l'Elysée, côté avenue des Champs Elysées dite "grille du coq". 

Selon les premiers éléments, l'homme, de nationalité italienne s'est présenté au volant de sa voiture devant les grilles de l'Elysée côté avenue des Champs-Elysées "mais n'est parvenu qu'à taper légèrement les grilles à faible vitesse", selon l'une des sources. "Il a immédiatement été interpellé par les forces de l'ordre présentes".

Une enquête, automatique, a bien entendu été ouverte, qui devra dire les raisons exactes de cet acte. Mais il n'y a en réalité aucun doute et la Préfecture de police, dès aujourd'hui, estime, dans un communiqué, qu'Attilio Magguilli "entendait appeler l'attention sur les difficultés financières du théâtre qu'il dirige".
Il a été placé en garde à vue pour "dégradation d'un bien d'utilité publique", "mise en danger de la vie d'autrui" et "violences volontaires avec arme à l'encontre d'une personne dépositaire de l'autorité publique", l'arme étant son véhicule.

Comme il s'est légèrement blessé dans la collision, il a été conduit dans un hôpital parisien. Attilio Magguilli devrait subir un examen de comportement afin de vérifier la compatibilité entre son état mental et le régime de garde à vue.

L'homme avait été interpellé une première fois hier, mercredi 25 décembre, peu avant 17h aux abords de l'Elysée. Non loin de l'hôtel Marigny, il avait sorti de sa voiture un mannequin Arlequin auquel il avait mis le feu après l'avoir aspergé de white spirit. Il avait ensuite jeté des tracts sur la voie publique dans lesquels il dénonçait la diminution des subventions pour son théâtre. Il avait été interpellé, entendu, puis relâché quelque temps après.

Parmi les théatres privés parisiens, la Comédie italienne occupe une place très particulière. La Comédie est unique dans son genre en France. L'endroit, spécialisé dans la "Comédia delle arte" (théatre populaire italien "originel", sorte de "creuset originel" du théatre populaire européen) fête ses quarante ans cette année. Et affronte depuis longtemps des difficultés financières sans doute accrues ces derniers mois par la diminution des budgets culturels de l'Etat.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers culture théâtre