• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Victoire du PSG contre Nice (1-0) En route pour Chelsea !

Arrivé en provenance de Naples après une saison à 44 buts toutes compétitions confondues, l'Uruguayen a su se sacrifier au profit d'Ibra, qui occupe l'axe, au prix d'un peu de vague à l'âme admis en fin de saison. Avant cela, Cavani, malgré son statut de star, a su mouiller le maillot pour accomplir des tâches défensives. Il a fait des appels du pied pour une augmentation, soulignant qu'il n'était pas habitué à jouer les faire-valoir, mais son attitude sur le terrain a toujours été exemplaire. Et mine de rien, le Matador a aussi signé 16 buts, soit le deuxième meilleur total de la L1, derrière son coéquipier. Mais replacé dans l'axe en absence d'Ibrahimovic, il n'a pas été déterminant contre Chelsea et n'a pas forcément eu le rendement attendu. D'où des rumeurs persistantes sur son départ. / © VALERY HACHE / AFP
Arrivé en provenance de Naples après une saison à 44 buts toutes compétitions confondues, l'Uruguayen a su se sacrifier au profit d'Ibra, qui occupe l'axe, au prix d'un peu de vague à l'âme admis en fin de saison. Avant cela, Cavani, malgré son statut de star, a su mouiller le maillot pour accomplir des tâches défensives. Il a fait des appels du pied pour une augmentation, soulignant qu'il n'était pas habitué à jouer les faire-valoir, mais son attitude sur le terrain a toujours été exemplaire. Et mine de rien, le Matador a aussi signé 16 buts, soit le deuxième meilleur total de la L1, derrière son coéquipier. Mais replacé dans l'axe en absence d'Ibrahimovic, il n'a pas été déterminant contre Chelsea et n'a pas forcément eu le rendement attendu. D'où des rumeurs persistantes sur son départ. / © VALERY HACHE / AFP

Après une seconde victoire de suite, le PSG est prêt à affronter Chelsea mercredi en Ligue des Champions. 

Par Isabelle Audin

Tout en reconnaissant que le PSG n'a "pas fait un grand match", l'entraîneur Laurent Blanc s'est félicité du succès à Nice (1-0), une seconde victoire de suite à l'extérieur "acquise dans la difficulté" et a appelé ses joueurs à "vite basculer sur le match face à Chelsea", mercredi en Ligue des champions.

Le PSG, qui avait mis au repos plusieurs titulaires, s'est imposé sans forcer à Nice (1-0), vendredi en ouverture de la 31e journée de Ligue 1, préparant au mieux son choc de mercredi face à Chelsea en Ligue des champions.

Il a du même coup porté à 13 points son avance en tête de la L1, dans l'attente du déplacement de son dauphin, Monaco, samedi à Annecy contre Evian/Thonon.

A cinq jours de la réception de Chelsea, en quart de finale aller de C1, Laurent Blanc avait choisi de préserver plusieurs titulaires, et pas des moindres, puisque Matuidi et Verratti débutaient sur le banc, tout comme les Brésiliens Maxwell et Alex 

Devant 35.030 spectateurs, nouveau record d'affluence à l'Allianz Rivier, les Niçois faisaient jeu égal en ce début de rencontre. Même si Lavezzi, qui glissait au moment de frapper (2) et Cabaye, dont le tir frôlait le cadre, donnaient le ton, Nice croyait bien avoir ouvert le score dès la 11e minute. Mais le but de la tête de Cvitanich, à la réception d'un coup franc de Bauthéac, était justement refusé par l'arbitre M. Ennjimi, pour hors jeu.

Propos recueillis en conférence de presse
Après la victoire à Lorient (1-0), votre équipe s'est encore exposée en fin de match, êtes-vous agacé ?
Laurent Blanc :
Si on veut analyser le match, il ne faut pas analyser que ça. Je n'oublie pas que dans les dix premières minutes le PSG peut faire la
différence et alors le match aurait été plus facile. Cela fait deux victoires acquises à l'extérieur dans la difficulté, mais ça compte.

Vous pouvez aussi vous féliciter qu'il n'y ait pas eu de blessures ce soir ?
Laurent Blanc : C'est un autre aspect du match. On avait une équipe différente de celle qui a joué contre Lorient. A la fin du match, il n'y a pas de blessure grave à déplorer, l'essentiel a été fait. Nous n'avons pas fait un grand match, Nice a joué avec ses valeurs, on peut être satisfait. Mais il faut vite basculer sur le match de Chelsea.

Sur le but, il y a peut-être faute de Cavani ?
Laurent Blanc : Si vous dites qu'il y a faute, il y a faute. Des buts qu'on marque sur des fautes, cela arrive dans la saison. On a pu penser qu'il y a eu une poussette, alors le but est litigieux.

Quelle a été la principale difficulté pour le PSG ce soir ?
Laurent Blanc : Un petit peu tout : la mise en marche, les occasions gâchées... On n'a pas été juste dans le jeu, notamment dans le domaine offensif, et on n'est pas efficace. On peut dire que les joueurs pensaient déjà à Chelsea. Mercredi il faudra être meilleur sur ce plan, si on se procure des occasions comme ce soir, il faudra être plus juste.

Etait-ce une préparation idéale pour mercredi ?
Laurent Blanc :La meilleure des préparations, je l'avais dit, c'était de gagner. On n'a pas fait un très grand match, mais des matches comme ça, il faut les gagner.

Sur le même sujet

Paysage sonore de Paris

Les + Lus