Cet article date de plus de 6 ans

750 policiers, une centaine de points de contrôle pour faire respecter la circulation alternée

Une centaine de points de contrôle fixes et mobiles seront installés, avec des officiers en uniforme ou non, selon Muriel Rault, commissaire à la Direction de l'ordre public et de la circulation de la préfecture de police. La police sort les grands moyens à Paris et en banlieue.
© François Guillot/AFP Photos
La préfecture de police de Paris sort les grands moyens pour faire respecter les interdictions de rouler à Paris et la circulation alternée. Une centaine de points de contrôle et près de 750 personnes seront mobilisées, lundi 23 mars, pour faire respecter la circulation alternée à Paris et dans sa proche banlieue.

Ces contrôles, menés notamment aux portes de Paris et sur les derniers kilomètres des grands axes menant à la capitale, dans les 22 communes concernées par l'interdiction, commenceront à 05H30 et se poursuivront jusqu'à la fin de la journée.

Lundi, seuls les véhicules immatriculés d'un numéro impair auront le droit de rouler à Paris et dans 22 communes limitrophes. Les contrevenants s'exposent à une amende de 22 euros et les automobilistes devront repartir dans le sens contraire.
Certains bénéficieront toutefois d'une dérogation: ambulances, taxis, certaines voitures "propres", les véhicules assurant l'approvisionnement des magasins d'alimentation...
Les automobilistes optant pour le covoiturage (avec trois personnes à bord au moins, dont le conducteur) pourront aussi rouler lundi.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement trafic routier police