Des adolescents, cambrioleurs très actifs, arrêtés dans les Yvelines

Illustration / © François Guillot/AFP Photos
Illustration / © François Guillot/AFP Photos

Quatre adolescents, entre 15 et 18 ans, auteurs depuis décembre 2016 d'au moins 33 cambriolages avec effraction viennent d'être arrêtés par la police de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Une équipe issue du 19ème arrondissement et de Drancy, peut-être membre d'un plus vaste réseau.

Par Christian Meyze/Antoine Marguet

Ils sont quatre, ils ont 15, 16; 17 et 18 ans ... mais depuis Corneille, c'est bien connu " aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années". Pour l'instant, les policiers leur attribuent, de manière certaine, 33 cambriolages avec effraction depuis le mois de décembre 2016, soit en 6 mois.
Mais les enquêteurs pensent qu'ils pourraient être impliqués dans d'autres affaires, ailleurs en Ile-de-France, notamment dans le Val-de-Marne et la Seine-et-Marne.


"Une équipe à tiroirs"


Les enquêteurs de la sûreté urbaine du secteur de Conflans-Sainte-Honorine ont, dans cette affaire, des motifs de satisfaction. Car, au delà de ces quatre arrestations qui en soi constituent une belle réussite, leur enquête leur a aussi permis de comprendre que ces jeunes cambrioleurs font en fait partie d'une équipe plus vaste, à géométrie variable, selon les jours et les lieux. "Une équipe à tiroirs" disent les policiers !

A partir de décembre 2016, c'est une augmentation soudaine des cambriolages par effraction d’habitations principales qui alerte les policiers de sécurité publique à Poissy (7 cambriolages ) et Achères (26 cambriolages). Le mode opératoire est toujours le même, ce qui laisse supposer qu'il s'agit d’une seule et même équipe de malfaiteurs.
Les logements visés sont exclusivement des appartements situés à proximité immédiate des stations RER. Les protections des serrures et les barillets des portes d’entrée sont systématiquement arrachés. Enfin, les objets volés sont emportés par les cambrioleurs dans des bagages trouvés sur place.

Très vite, l'enquête montre des profils ADN qui reviennent d'un cambriolage à un autre. Et les policiers, en croisant les fichiers,aboutissent à l'identification de plusieurs jeunes gens appartenant à une structure organisée de délinquants réguliers originaires du 19ème arrondissement de Paris (75) et de Drancy (93). Le "bornage" de leurs téléphone permet, pour chacun, de confirmer leur présence sur le lieu de tel ou tel cambriolage.

C'est aussi ce qui permet de comprendre qu'il s'agit d'une bande à l'intérieur de laquelle chaque individu participe ou pas à tel ou tel cambriolage selon le lieu où il est commis, le jour et sa propre disponibilité. C'est ce qui laisse penser aux enquêteurs que les quatre arrêtés pourraient être impliqués aussi ailleurs, pour d'autres jours. D'autres services de police d'Ile-de-France travaillent aussi sur ces enquêtes croisées et imbriquées.


Sur le même sujet

Lancement collectif "Libérez Leclerc"

Près de chez vous

Les + Lus