Cet article date de plus de 4 ans

Affaire des corticoïdes: les trois joueurs du Racing 92 dont Carter blanchis en première instance

Le Racing 92 a annoncé mardi que ses joueurs Dan Carter, Joe Rokocoko et Juan Imhoff avaient été "lavés de tout soupçon" concernant la présence de traces de corticoïdes dans leurs urines à l'issue de la finale du Championnat de France remportée en juin.
Juan Imhoff, Dan Carter et Joe Rokocoko, du Racing 92.
Juan Imhoff, Dan Carter et Joe Rokocoko, du Racing 92. © montage GEOFF CADDICK/EPA/MaxPPP-PAUL ELLIS / AFP-SPORTSPHOTO/TEAMSHOOT TEAMSHOOT
Le Racing 92 s'est réjoui "d'une décision qui ne concerne pas seulement trois joueurs mais aussi un club et l'image d'un sport" et a dénoncé "la méconnaissance du sujet par ceux qui l'ont traité, les amalgames, les approximations et les erreurs publiées sans garde-fou (qui) ont gravement nuit à la réputation d'un club et de ses membres".

"Traiter des pratiques médicales déviantes est louable. Faire cohabiter une semaine durant ce traitement avec des titres et des photos impliquant un club, c'est blâmable car le halo de perceptions négatives retombe de manière implacable sur le club et ses joueurs. C'est instrumentaliser une information banale", a ajouté le club.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby sport racing 92 dopage