Concert-test à Paris : l'AP-HP dévoile les détails

Organisé dans le cadre d'une expérience scientifique par l'AP-HP, l'événement rassemblera 5 000 personnes sur place (debout), et 2 500 depuis leur domicile.

L'AccorHotels Arena à Paris - Miguel Medina / AFP
L'AccorHotels Arena à Paris - Miguel Medina / AFP

C'est une expérience scientifique qui va faire quelques heureux. Le 29 mai 2021, un concert-test regroupant 5 000 personnes à l’Accor Arena de Bercy (XIIe arrondissement) devrait avoir lieu selon un communiqué de l'AP-HP (Assistance publique – hôpitaux de Paris) diffusé ce mardi.

Cette expérience, baptisée "SPRING", est promue par l’AP-HP et coordonnée par le Pr Constance Delaugerre, du service de virologie de l’hôpital Saint-Louis et d’autres professionnels de santé officiant au sein de l’établissement sanitaire public de Paris. Le concert en lui-même est organisé sous l’égide du Prodiss (le syndicat national du spectacle musical et de variété). "L’objectif principal de cette étude est de démontrer l’absence d’augmentation du risque de portage salivaire du SARS-CoV-2 sept jours après le concert chez les participants présents au concert par rapport aux non-participants à l’évènement", a fait savoir l’AP-HP dans son communiqué.

Premier groupe à inaugurer cette scène, Indochine emmené par Nicola Sirkis a déjà répondu présent. "On veut le faire, pour aider toute la profession, pour démontrer, comme à Barcelone, Amsterdam, qu'aller dans un concert (avec masques, ndlr), ce n'est pas risqué", avait récemment expliqué ce dernier à nos collègues de l’AFP.

Protocole sanitaire

Regarder un concert est une pratique que l’on n’a plus vu depuis le début de la crise sanitaire. Celui-ci rassemblera 5 000 personnes sur place, mais aussi 2 500 qui y assisteront depuis leur domicile. "Le concert se déroulera en configuration debout dans une salle fermée", précise l’AP-HP. Autrement dit : pas de distanciation. Un protocole sanitaire sera toutefois mis en place pour les participants. Il inclura le port du masque chirurgical en continu, un renforcement de l’hygiène des mains pour le public. Il y aura également une ventilation optimisée de la salle.

L’idée est de reproduire les mêmes tests – et avoir les mêmes résultats encourageants – que ceux du concert-test de rock de Barcelone le 27 mars dernier, rassemblant 4 800 personnes. Les organisateurs ont fait savoir un mois plus tard qu’"aucun signe" de contamination à la Covid-19 n’avait été détecté chez les participants.

Tirage au sort

Les participants au concert du 29 mai seront tirés au sort. "Sous réserve de l’obtention de toutes les autorisations nécessaires, un site web permettant de s’inscrire en vue d’un tirage au sort pour faire partie des 7 500 participants sera mis en ligne avant mi-mai", précise l’AP-HP. Les critères de participation ont été détaillés par l’AP-HP : avoir entre 18 et 45 ans, n’avoir eu aucun symptôme de la Covid et ne pas avoir été en contact avec des personnes atteintes du Covid depuis deux semaines. "Elles ne devront pas avoir de facteur de risque de forme grave (selon les critères du HCSP du 29/10/2020) ni vivre sous le même toit qu’une personne porteuse de ces facteurs". Les prétendants à l'inscription doivent résider en Île-de-France et se prêter à un test de dépistage antigénique réalisé dans le cadre de l’étude dans les 72h avant l’événement, qui devra être négatif.

Les résultats de cette étude permettront notamment d’alimenter les protocoles sanitaires adaptés aux configurations debout, afin que les manifestations culturelles ne génèrent pas de surexposition au risque de contamination à la COVID-19, explique enfin le communiqué. Contacté par France 3 Paris Île-de-France, le Pr Constance Delaugerre et le Prodiss n'ont pas souhaité apporter plus de précisions sur l'organisation de l'événement. Une conférence de presse est prévue en début de semaine prochaine par les deux organisateurs. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société culture