Covid-19 : " Le variant Delta galope dans de nombreux pays "

Le variant Delta du Covid-19 sévit depuis quelques semaines en France malgré l’accélération de la campagne de vaccination. Le Professeur Oliver Schwartz, directeur de l'unité virus et immunité de l’Institut Pasteur appelle à se faire vacciner pour contrer ce variant.

Face au variant Delta, le Professeur Olivier Schwartz appelle à se faire vacciner
Face au variant Delta, le Professeur Olivier Schwartz appelle à se faire vacciner © MARTIN BERNETTI / AFP

À l’heure où la France peut à nouveau s’attabler à un restaurant, profiter de la terrasse d’un café et ne plus se soucier de l’heure du couvre-feu, le variant Delta du Covid-19 gagne de plus en plus de terrain sur le territoire national. Si bien que le gouvernement évoquait hier la possibilité de recourir à des restrictions dans certaines régions si la situation épidémiologique venait à s’aggraver. Face à cette résurgence du variant Delta, Olivier Schwartz, directeur de  l'unité virus et immunité de l’Institut Pasteur à Paris appelle à la prudence et recommande un recours massif à la vaccination. 

Doit-on s’inquiéter de la propagation rapide du variant Delta en France ?

Ce variant est en train de galoper dans certains pays. En Angleterre, par exemple, il représente 96 % des cas de nouvelles infections. Il a un avantage sélectif ce qui signifie qu’il se multiplie mieux et se propage plus vite que d’autres variants. En France, les épidémiologistes prévoient qu’à l’image de ce qui se déroule en Angleterre, ce variant pourrait devenir prédominant dans les prochains mois. 

Quelles sont les caractéristiques du variant Delta qui encouragent sa propagation rapide ?

Il a une capacité de transmissibilité qui est augmentée de 30 à 60 %. Nos études en culture cellulaire visent à comprendre les caractéristiques de multiplication de ce variant. En ce qui concerne la séverité de l'infection causée par le variant Delta, il n’y a pour l’instant pas d’études qui ont déterminées si l'infection était plus sévere avec ce variant. 

La vaccination est-elle efficace face au variant Delta ?

Les anticorps produits par la vaccination sont capables de le contrer moins efficacement que le variant Alpha qui est dominant jusqu'à présent en France. Cependant, si une personne est vaccinée deux fois, sa quantité d’anticorps devient suffisante pour la protéger contre l’infection par le variant Delta ou contre les formes graves de celle-ci. Ce variant se propage rapidement. Il risque de contaminer les personnes non-vaccinées ou qui n’ont reçu qu’une seule dose de vaccin. Pour éviter cela, il faut donc compléter le protocole de vaccination rapidement pour un maximum de personnes. 

Lorsqu’un nouveau variant comme Delta est découvert, comment étudiez-vous une nouvelle souche virale ?

Nous étudions la capacité du virus à se multiplier dans des cultures. Nous avons des techniques qui permettent de suivre le virus quasiment en temps réel dans les cultures. Nous avons constaté que le variant Delta possédait un capacité de "fusion"   plus importante que les variants précédents. Cela signifie que le variant pourrait rentrer plus rapidement dans les cellules et donc se propager plus efficacement.

Plus récemment a été découvert le variant Delta+, en quoi celui-ci inquiète-t-il la communauté des virologues ?

En effet, ce variant a été découvert en Inde il y a quelques semaines. Il a été nommé par certains, Delta+ car il comporte la même séquence que la variant Delta. Pour l’instant, il n’a été détecté que sur quelques dizaines d’infections en Inde. Il est donc trop tôt pour savoir s’il s'agit d'un vrai  variant. Ce virus a acquis certaines mutations supplémentaires retrouvées sur les variant Gamma (dit brésilien) et Beta (dit Sud africain) . Différents laboratoires dont le nôtre cherchent à caractériser les conséquences de cette nouvelle mutation sur le variant Delta.  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19