Le Moulin-Rouge et d'autres cabarets ne rouvriront qu'en septembre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emmanuèle Bailly avec Aude Blacher et Mathilde Laban

Si ce mercredi 19 mai marque la délivrance pour les musées, cinémas et terrasses après six mois de fermeture, d'autres lieux ont choisi de ne pas rouvrir. C'est le cas de la plupart des cabarets, leurs spectacles ne reprendront qu'en septembre.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Nouveau revêtement, nouveaux éclairages. Dans le cabaret du Bout des Prés, à Cernay-la-ville dans les Yvelines, le temps du confinement a été mis à profit pour entamer une rénovation des lieux. Les travaux devraient durer encore quelques semaines et pour le directeur de l'établissement Tony Bastian, rouvrir dès à présent se révélait compliqué. “On a décidé de faire des travaux, et on prépare une rentrée pour le mois de septembre”, explique-t-il.

En coulisses, Amandine, danseuse mais aussi costumière, a elle aussi mis ce temps à profit pour vérifier l'état des costumes des dix danseurs de la troupe mais aussi leurs tailles. Le cas échéant, l'été sera l'occasion pour les artistes de se remettre en forme physique, et pourquoi pas de faire un petit régime, plaisante-t-elle.

durée de la vidéo: 02 min 06
Ces lieux qui ne rouvrent pas ©Aude Blacher / Mathilde Laban / Sandra Sonder

Ils préfèrent attendre des jours meilleurs et la levée complète des restrictions

Lundi en fin de matinée, douze danseuses en jupons de french cancan ont fait la roue devant Le Moulin Rouge pour annoncer la date de réouverture, le 10 septembre.         

"C'est la première fois de son histoire que le Moulin est fermé depuis si longtemps. Aujourd'hui, les planètes s'alignent. On est content de travailler sur cette reprise", souligne Jean-Victor Clerico, directeur général du Moulin Rouge.

"Si tout va bien, en septembre, il n'y aura plus de distanciation même en intérieur. Il reste encore des facteurs imprévisibles. Si jamais le mètre de distance entre chaque table est maintenu, la capacité d'accueil baissera de 50% avec 450 places maximum", ajoute-t-il.         

Pour Philippe Lhomme, président du syndicat national des cabarets et music-halls (CAMULC), "redémarrer en septembre est raisonnable en prenant en compte les jauges dégradées, la préparation des artistes, le redémarrage des réseaux de réservations et le retour de la clientèle internationale".

Le Lido, autre grand cabaret parisien à plumes, rouvrira ses portes le 16 septembre, tandis que pour le Crazy Horse ce sera le 9 septembre. Haut lieu du transformisme, le cabaret Michou reprendra ses folles soirées le 3 septembre.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité