Cet article date de plus de 4 ans

Départs en vacances : les comportements à risque des parents sur la route

Longs trajets, bouchons interminables... Les grands départs en vacances multiplient les probabilités de fatigue ou d'énervement au volant et donc, les comportements à risque. Les parents qui roulent avec leurs enfants à bord n'y échappent pas.
Ce samedi, 610 km de bouchons cumulés ont été enregistrés sur les routes de France.
Ce samedi, 610 km de bouchons cumulés ont été enregistrés sur les routes de France. © France 3 Paris Île-de-France
Enervement, fatigue, portable au volant... D'après une étude de l'association Attitude Prévention qui fait la synthèse de cinq ans de travaux, l'attitude des automobilistes s'est dégradée ces dernières années, y compris celle des parents. Les journées de grands départs en vacances sont propices à un relâchement de la vigilance, comme samedi, journée "noire" sur les routes avec 610 km de bouchons cumulés à la mi-journée.

Selon l'association, rattachée à la Fédération Française de l’Assurance, neuf parents sur dix admettent avoir déjà eu un comportement à risque au volant avec l'un de leurs enfants à bord. Arrivent en tête l'emportement contre d'autres usagers (63 % des parents interrogés), le dépassement des vitesses autorisées (61%) et la conduite en état de fatigue (59 %).

► VIDEO. Reportage auprès des familles sur l'aire de Boutroux (Eure-et-Loire)

durée de la vidéo: 01 min 53
Recrudescence des comportements à risque des parents au volant

Le portable au volant de plus en plus courant


Mais ce qui inquiète le plus, chez les parents comme chez les autres conducteurs, c'est la recrudescence de l'usage du téléphone portable. Ce comportement n'est pas le plus communément admis (43%) mais c'est celui qui enregistre la plus forte hausse : + 153 % en cinq ans.

La densité du trafic et l'allongement du temps de parcours augmentent les risques de fatigue ou d'énervement. Dimanche, la journée est classée orange par Bison Futé. Du "mieux" par rapport à samedi, mais la vigilance reste de mise. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
circulation économie transports trafic trafic routier vacances