Il n'y a pas que dans les champs qu'on utilise des pesticides : en ville aussi ! C'est la conclusion d'un bilan d'Airparif. L'organisme francilien y a même détecté davantage de substances interdites.

Au terme d'un an de mesure et près de deux ans de décorticage, Airparif, l'organisme francilien chargé de surveiller la qualité de l'air en région parisienne, a publié une étude sur la présence des pesticides. La dernière étude date de 2006.

Dans son étude, Airparif a recherché 171 composés chimiques différents, à la ville comme à la campagne. Si les plus grandes teneurs ont été détectées en zone agricole, l'air de la ville n'est pas épargné par les intrants. 

Des composés phytosanitaires interdits

En zone agricole, 29 composés étaient détectés en 2006, contre 21 en 2014. En ville, la situation n'a pas contre pas changé. 19 composés sont toujours détectés dans la campagne de mesures de 2014. Plus inquiétants, Airparif a détecté 15 composés phytosanitaires interdits à la ville et à la campagne.

VOIR le reportage
Il n'y a pas que dans les champs qu'on utilise des pesticides... En ville aussi. C'est la conclusion d'un bilan d'Airparif. L'organisme francilien y a même détecté davnatage de substances interdites.



L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité