Cet article date de plus de 8 ans

Brétigny-sur-Orge : un train a circulé sur les voies endommagées

Un train de voyageurs Orléans-Paris a traversé mardi la gare de Brétigny-sur-Orge 4 jours après la catastrophe ferroviaire. Il est arrivée à 9h01 avec 30 minutes de retard à la gare d'Austerlitz. Les autres liaisons sur cette ligne se feront en autocar. Il n'y aura pas d'amélioration avant 15 jours.
Le train Intercités 21388 a quitté Orléans à 7h30 ce mardi matin, 1h30 plus tard il est entré en gare de Paris-Austerlitz. Un voyage un peu plus long que prévu.
Sur son trajet il a emprunté une des voies traversant la gare de Brétigny où les opérations de dégagement se sont achevées lundi. La dernière voiture du convoi accidenté a été relevée en fin de journée pour être évacuée.
"Il a roulé doucement, notamment au niveau de la gare de Brétigny et de la traversée de l'Essonne, en raison d'une réduction de l'alimentation,
conséquence de l'accident", a expliqué sur place un responsable de la SNCF.
Une vingtaine d'agents de la compagnie ferroviaire étaient présents à l'arrivée du train pour accueillir les quelque 800 passagers, dont de nombreux habitués de la ligne qui se pressaient pour rejoindre les transports en commun. Nadège Cazadi, 28 ans, qui fait le trajet Orléans-Paris tous les jours pour se rendre à son travail, ne se réjouit pas trop vite : "Je ne sais pas si c'est la fin de la galère, car je ne sais pas s'il y aura des trains ce soir".

Pas d'amélioration du trafic avant une quinzaine de jours
La SNCF a averti que la circulation des trains resterait fortement perturbée au départ et à l'arrivée de la gare d'Austerlitz vers le Centre et le Sud-Ouest ainsi que la ligne du RERc au sud de Juvisy durant les travaux de rétablissement des installations. Les autres liaisons entre Paris-Austerlitz et Orléans s'effectueront par autocar durant la journée.
Ce matin Frédéric Cuvillier venu en visite à Brétigny-sur-Orge a déclaré lors d'un point presse: "Il faudra encore travailler pendant plusieurs semaines" pour un rétablissement total. Mais "dans une quinzaine de jours, l'amélioration sera sensible", a-t-il assuré, appelant à les usagers à "comprendre" une situation à "caractère exceptionnel".
Le ministre des transports a aussi rappelé que l'examen des 5.000 éclisses du réseau était "en cours". Mais il faut "laisser le temps à l'enquête (...) rien
n'est pire que d'essayer de se substituer à un travail minutieux, technique, scientifique", a-t-il plaidé.

Plus d'informations sur la circulation des trains Intercités
Plus d'informations sur la circulation en régions Ouest-Sud-Ouest

>
> Voir le sujet de Carla Carrasqueira





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports sncf accident