Essonne : les villes de Grigny et Ris-Orangis exigent le déménagement de CIM-Antargaz

Grigny (Essonne). / © France 3
Grigny (Essonne). / © France 3

Les maires des communes de Grigny et Ris-orangis et l'agglomération Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart exigent le déménagement des dépôts d'hydrocarbures CIM et de gaz liquides Antargaz, deux sites classés Seveso seuil haut.

Par France 3 Paris IDF / VP

C'est sans aucun doute l'une des conséquences de l'incendie de l'usine Lubrizol, les maires de Grigny et Ris-Orangis et l'agglomération du Grand Paris ont publié un communiqué ce lundi 30 septembre.
 

Les élus pointent les dangers de deux sites industriels situés et classés Seveso : un dépôt d'hydrocarbure de la Compagnie Industriel Maritime (CIM) à Grigny et un dépôt de gaz liquéfiés de la société Antargaz à Ris-Orangis. Ce dernier est le plus important de la région.

Ils dénoncent les risques d'explosion quasi immédiates sur ces deux sites industriels. Un risque grave auquel sont exposés les riverains, les voyageurs du RER D et les salariés qui se trouvent à proximité. Ils exigent le départ des ces deux entreprises. Ils demandent à l'Etat d'intervenir.

Ce n'est pas la première fois que les maires de ces deux communes s'inquiètent et interpellent le gouvernement. Déjà en 2018, ils avaient écrit au ministre de l'Environnement, Nicolas Hulot. 

Sur le même sujet

Les + Lus