Un réveillon solidaire en Essonne

Deux restaurateurs et un traiteur du Sud-Essonne se sont mis aux fourneaux pour préparer un dîner de fête pour les personnes démunies. Une initiative solidaire portée par Mama Sy, ex-élue et personnalité engagée du département. 1300 repas seront distribués ce soir pour fêter la Saint-Sylvestre.

1300 dîners de réveillon distribués aux plus démunis
1300 dîners de réveillon distribués aux plus démunis © France 3 PIDF

Au menu, saumon fumé norvégien avec son beurre salé, suprême de volaille sauce champignons truffées accompagné d’un gratin de pommes de terre et en dessert, mousse au chocolat maison ou tourbillon de mangue passion sur coulis de fruits rouges. "Un vrai repas de chef" s’enthousiasme Mama Sy, ancienne élue de la ville d'Etampes et de l'agglomération Sud-Essonne, à l’initiative de ce réveillon solidaire.

"On a tous été touchés par la Covid qui a mis à terre beaucoup plus de personnes que l’on peut imaginer, ceux que l’on appelle les nouveaux pauvres, ceux pour qui la fin du mois a toujours était un peu juste et qui aujourd’hui ont basculé dans la précarité, des étudiants, des retraités, des familles qui étaient déjà en difficulté et qui le sont encore plus" détaille -t-elle. "Et parallèlement, il y a les restaurateurs qui selon moi sont les grands oubliés de la crise sanitaire", ajoute-t-elle. Pour elle, la solidarité doit être "gagnant-gagnant" expliquant ainsi ce qui l'a conduit à porter ce réveillon solidaire.

En lien avec une dizaine d'associations caritatives comme le Secours catholique ou les Restos du cœur, 1300 personnes dans le besoin ont été identifiées. "Au départ, nous étions partis sur 400 repas, avant de monter à 1000 puis à 1300. Nous ne voulions pas être contraints de choisir quelles familles pourraient en bénéficier, nous avons accepté tout le monde", affirme Mama Sy.

Côté finances, l'ancienne élue a récolté plus de 15 000 euros grâce à des subventions de la Fondation de France, de l'agglomération d'Etampes Sud-Essonne ou du bailleur 3 F, permettant ainsi de rémunérer les trois restaurateurs qui ont répondu présents.

 

Je considère cela comme un geste citoyen

Cyrille Hugeron, charcutier-traiteur

Trois entreprises de restauration du département ont été sollicitées :  Le Zava à Etampes, le Vieux Chaudron à Ormoy-la-Rivière et une charcuterie traiteur, la Maison Hugeron à Etampes. "On a dit oui tout de suite ! On a la chance de donner un petit coup de pouce à des familles dans le besoin et en contrepartie on a un coup de pouce de l’agglomération. On va gagner un petit peu d’argent. Cela va nous aider dans cette période qui est difficile pour les restaurateurs", témoigne Alexandre Zavagnini, le gérant de la pizzaria Zava. Ce restaurateur d'Etampes a perdu 70 % de son chiffre d’affaires depuis l'arrivée de l'épidémie.

Pour Cyrille Hugeron, il était inimaginable de refuser cette sollicitation. Ce charcutier-traiteur l'avoue, la période a été plutôt faste pour son entreprise. "Je ne suis pas restaurateur mais charcutier traiteur et donc je n’ai pas fermé pendant le confinement. Il se trouve que pendant cette période, j’ai fait un bon chiffre d’affaires. Pour moi c’était naturel de participer à cette initiative. Il est normal que je renvoie la balle à tous ces gens qui galère en ce moment", dit-il. La maison Hugeron a ainsi préparé 200 repas et touchera près de 3000 euros.

Depuis plusieurs jours, les cuisines de la pizzeria Zava et du Vieux Chaudron tournent à plein. A eux deux, ils préparent 1100 repas et seront indemnisés à hauteur de 7500 euros. 

Ce soir pour la Saint-Sylvestre, 1300 menus vont être livrés par des bénévoles dans 37 communes du département.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société gastronomie covid-19 santé