Fashion Week à Paris : des défilés de mode aux compétitions de “voguing”

Des danseuses de voguing, à Berlin, en 2012. / © Jörg Carstensen/dpa/picture-alliance/MaxPPP
Des danseuses de voguing, à Berlin, en 2012. / © Jörg Carstensen/dpa/picture-alliance/MaxPPP

A l'heure de la Fashion Week de Paris, coup de projecteur sur une discipline artistique : la vogue, danse urbaine née aux Etats-Unis dans les années 60-70... Et qui s'inspire de l'univers des défilés de mode. On en a parlé dans 9 heures 50 le matin.

Par France 3 Paris IDF/ET

Des mannequins qui défilent, l'air très assuré, quelques poses sur le podium, un demi-tour et puis s'en va... Dans l'imaginaire collectif, un défilé de mode, ça ressemble à ça...  
Toute cette esthétique des Fashion Weeks, on la retrouve dans le voguing, le mouvement "Vogue". Ce mouvement artistique, dont les prémices remontent aux années 60, aux Etats-Unis, est très implanté dans les communautés homosexuelle et transsexuelle. Pour faire simple : il s'agit d'un défilé de danse, imprégné de hip hop, sur un podium.
La pose des mannequins, les séances photos... Tout cet univers des shootings et des défilés trouve sa place dans le voguing, un symbole d'émancipation et de revendication au sein de la communauté. 
 

Des battles et des chutes

Comme dans le hip hop, le voguing donne lieu à des battles, des compétitions, appelées "balls" dans le jargon du mouvement. A Paris, les plus impressionnantes compétitions se sont ainsi tenues au Gibus, près de la place de la République, à Paris.

Et qui dit défilé de mode, dit parfois chutes de mannequins, que l'on retrouve là aussi dans les chorégraphies de voguing.
A noter que l'on peut apprendre le voguing. Pour cela, on peut participer à des cours, un lundi par mois, au Carreau du Temple, dans le 4ème arrondissement de Paris.

Sur le même sujet

Les + Lus