Gare vides, lignes de métro presque désertées, les Franciliens ont privilégié les transports alternatifs

La gare du Nord le 5 décembre 2019 / © IP3 PRESS/MAXPPP
La gare du Nord le 5 décembre 2019 / © IP3 PRESS/MAXPPP

Face à la grève annoncée depuis des semaines, les usagers ont pris leurs précautions pour éviter une journée de galère dans les transports publics, presque désertés ce jeudi matin

Par M.P

A Paris, seules deux lignes de métro étaient ouvertes ce matin : la ligne 14 et la ligne 1 automatisées. Les voyageurs étaient peu nombreux à les emprunter.

Les gares parisiennes étaient également loin du tumulte habituel. A Montparnasse,  un agent SNCF confie que seule une petite centaine de voyageurs a emprunté la ligne de Versailles, dix fois moins que d'habitude. Et pour les TGV, seuls 14 trains sont prévus sur toute la journée. 

A Poissy, sur la ligne du RER A, quelques trains circulaient ce matin. "Je viens de Sartrouville, j'ai pris le train à 7h24, il n'avait pas de retard, il était presque vide", se félicite une passagère. "Je commence à 9h, je suis partie à 7h de chez moi. Je me rends compte qu'il n'ya personne dans le bus, personne dans la rue, je vais arriver avec une heure d'avance!" rigole une autre usagère. Sur les réseaux sociaux, certains usagers se réjouissent de la situation. 

Un air d'Amsterdam à Paris

Face à la grève annoncée depuis des semaines, les usagers ont pris leurs précautions pour éviter une journée de galère dans les
transports publics. Sur la piste cyclable voie Pompidou, nous croisons de nombreux cyclistes occasionnels. "J’ai emprunté un vélo pour les grèves. Il fait un peu froid mais pédaler ça réchauffe", nous explique l'un d'entre eux. « Normalement, je vais travailler en métro, là je vais mettre une heure à vélo ». 

Nombreux sont ceux à positiver. "Vu que ça a été prévu à l’avance, on se débrouille" nous affirme un cycliste.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus