• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Le groupe Eight Killers, Julie Ferrier et Carmen Maria Vega dans Un Soir à Paris

© J.L Serra/France 3 Paris
© J.L Serra/France 3 Paris

Le cabaret déjanté de la pétillante Julie Ferrier, le groupe Eight killers en mode Blues Brothers ou la chanteuse Carmen Maria Vega et son secret de famille, Jean-Laurent Serra vous emmène Un Soir à Paris.

Par Christian Meyze

# Julie Ferrier et son cabaret déjanté. « A ma place, vous Ferrier quoi ? »au théâtre de la Madeleine.


C’est un cabaret jubilatoire en plein cœur du 8ème arrondissement, une sorte de foutoir dans le bon sens du terme !

Le spectacle mélange l’univers du clown, le stand up, la danse et j’en passe ! Une performance à l’image de sa créatrice Julie Ferrier. Car depuis ses premiers pas sur scène, la comédienne enchaine les rôles au théâtre, au cirque, dans des comédies musicales et dans des compagnies de danse. Sans oublier, bien sûr, sa carrière d’actrice et sa quarantaine de films. Julie Ferrier aime la diversité et son nouveau spectacle reflète cette diversité. Contrairement à son précédent spectacle qui était "un seul en scène", la comédienne s’est entourée de quatre garçons au talent exemplaire. Du coup, c’est environ 26 personnages que les 5 comparses se partagent. Une performance remarquable emmenée par une Julie Ferrier un peu foldingue. Alors, à votre place, je ferais quoi ? J’irais profiter de ce spectacle car depuis dix ans, Julie Ferrier est accaparée par le cinéma et elle se fait rare sur les planches. 
« A ma place, vous Ferrier quoi ? » jusqu’au 29 avril au théâtre de la Madeleine. Paris 8ème
En savoir plus : http://www.theatre-madeleine.com/spectacle/piece/julie-ferrier
© Valéry Hache/AFP Photos
© Valéry Hache/AFP Photos


# Eight Killers à l'Olympia


Rock et lunettes noires avec les cousins parisiens des Blues Brothers. Le groupe Eight Killers est à l’Olympia dans le 9ème arrondissement pour un concert explosif.
Chapeaux, costumes et lunettes noires, voici le groupe Eight Killers qui, depuis 20 ans déjà, rend hommage au célèbre film The Blues Brothers et à sa bande originale qui a marqué l’histoire de la musique. Souvenez-vous en 1980, le réalisateur John Landis électrise Hollywood et le monde du cinéma avec ce film qui deviendra culte.

James Brown, Ray Charles ou encore Aretha Franklin y participent. Depuis 1998, le groupe Eight Killers reprend l’esprit et la musique des Blues Brothers. En France mais également à l’étranger, le spectacle est un succès. Les Eight Killers enchainent les concerts et remplissent aussi bien des grandes salles que des petites salles des fêtes. Une fougue toujours aussi ardente depuis 20 ans. Le 15 avril, c’est le public de l’Olympia qui dansera sur ces tubes éternels. Chaud devant, il sera difficile de rester assis. 
« The Eight Killers » le 15 à l’Olympia. Paris 9ème
En savoir plus : http://www.olympiahall.com/jazz-blues-classique/eight-killers.html

 # Jamaïca, Jamaïca à la Philarmonie


La Philharmonie de Paris dans le 19ème arrondissement nous invite au Voyage. Direction la Jamaïque pour une exposition qui raconte la naissance du Reggae.
L’exposition « Jamaica Jamaica » propose une incursion musicale au cœur de cette ile minuscule des Caraïbes. Véritable carrefour culturel, politique et social, la Jamaïque est devenue par son histoire un lieu unique et universel, une ile aux multiples facettes qui a nourri la musique. Du célèbre reggae de Bob Marley jusqu'au Ska en n'oubliant pas le Sound System, l’exposition met en lumière des objets, des images et des films rares. Un voyage qui permet de comprendre l’influence et le rayonnement musical de cette ile de par le monde. Une réussite.
« Jamaica Jamaica » jusqu’au 13 août à la Philharmonie. Paris 19ème
En savoir plus : http://philharmoniedeparis.fr/fr/activite/exhibition/17349-jamaica-jamaica
© J.L Serra/france 3 Paris
© J.L Serra/france 3 Paris

 # Secret de famille avec Carmen Maria Vega

La chanteuse Carmen Maria Vega est en tournée dans la région avec un nouvel album très personnel qui dévoile un secret de famille.

Gaie et généralement pétillante, la chanteuse Carmen Maria Vega lève le voile sur ses origines avec la publication d’un album plus solennel qui révèle son abandon. Intitulé Santa Maria en référence au navire de Christophe Colomb qui découvrait l’Amérique, la chanteuse raconte son voyage introspectif à la recherche de son identité. Abandonnée puis adoptée, Carmen est allée aux sources de sa vie au Guatemala à la rencontre de sa mère et de cette Amérique « latrine », pour reprendre son expression. A la fois témoignage et récit bouleversant, cet album balance entre rock et déclaration musicales aux saveurs exotiques. 
« Carmen Maria Vega » le 13 mai à Bailly Romainvilliers (77), le 20 mai à Guyancourt (78) et le 1er juillet à Issy les Moulineaux (92)
Un soir à Paris du 14 avril 2017



Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

toute l'actu musique

Des communes à la recherche de solutions pour consommer moins d'eau

Les + Lus